SOUSCRIRE

Téléphone

Prenez contact avec nos chargés de clientèle au téléphone OU un chargé de clientèle vous rappelle gratuitement

04 67 50 67 50

être rappelé Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Trouver un bureau

Consultez la liste des bureaux et délégations de votre région ou au plus près de chez vous et venez nous renconter

bureaux et délégations Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Envoyer un email

Besoin d'exprimer une demande particulière : remplissez notre formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

faire une demande Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Devis en ligne

Réalisez un devis en ligne et découvrez tous les avantages que proposent la Mutuelles des Motards avec des offres adaptées à vos besoins

Réaliser un devis Nouvelle fenêtre
Accidents et vols

Bien choisir son antivol moto

22/11/2018
  • Vol
  • Antivol
moto avec antivol

Ta machine tu attacheras solidement. Un point fixe tu choisiras. Tels pourraient être les enseignements principaux pour limiter le risque de vol. Reste à savoir quel antivol choisir. Chaîne, « U », bloque-disque, clé codée… le choix ne manque pas. Pour autant, seuls les antivols « certifiés NF recommandés FFMC » ou portant la mention "Classe SRA" permettent de s’assurer à la Mutuelle des Motards.

L'incontournable « U »

Considéré comme un investissement indispensable pour se protéger du vol, il ne doit pas être acheté à la légère. La longueur de ses branches, leur écartement et leur diamètre doivent être adaptés à votre 2-roues. Choisissez-le avec votre machine à côté. Il doit être assez long pour arrimer votre machine sans difficulté (pas juste la roue) à un point fixe. Certains « U » sont équipés d’un détecteur de mouvements. Une sirène se déclenche quand l’antivol change de position. Perfectible, ce dispositif n’apporte rien en termes de sécurité, car quelques secondes suffisent à le neutraliser.

La chaîne

LOW_shutterstock_397433167.jpg

Longtemps boycottées par la Commission Stop Vol, les chaînes ont beaucoup évolués et correspondent à présent à son cahier des charges. Longues et souples, elles sont particulièrement adaptées aux scooters et peuvent passer sous leur tablier pour s’accrocher à un point fixe. Utilisées avec un « U », elles accroissent la protection contre le vol. Si le « U » est correctement fixé, si la chaîne est correctement attachée, le voleur risque de laisser tomber face à une entreprise si chronophage. Il cherche avant tout la facilité et abandonne souvent au-delà de 5 mn. Attention à ne pas confondre la chaîne et le câble. Les câbles sont des antivols économiques à gaine transparente en PVC. À peine dissuasifs, ils ne résistent qu’aux petites agressions, mais pas aux mains et aux outils des professionnels du vol.

Le bloque-disque

LOW_shutterstock_91468748.jpg

Réclamé par certaines assurances, il ne s’agit que d’un pis-aller qui a plus sa place sur la boucle de votre ceinture que sur votre moto. C’est éventuellement une solution de facilité et de rapidité si vous n’abandonnez pas votre 2-roues plus de 5 mn, pour acheter le pain, mais ça n’empêche nullement le vol, même avec alarme. Le voleur peut déconnecter l’alarme. Il peut dévisser tout simplement le disque pour laisser la roue tourner sans être entravée. Il peut placer une planche à roulettes sous votre roue avant pour déplacer votre machine. Il peut enfin remplacer votre roue par une autre roue. Mais plus sûrement, il peut s'attaquer directement au bloque-disque, qui ne tiendra pas une minute face à un voleur un peu expérimenté.

Les alarmes

De la plus basique (simple sirène) à la plus high-tech (repérage de la moto par satellite) en passant par la plus complexe (multiples coupures d’allumage), l’alarme reste un simple complément à l’antivol mécanique. Elle n’empêchera jamais de pousser votre moto (si elle n’est pas attachée à un point fixe) dans une camionnette. Le montage est le point le plus délicat. Panne, ou pire, accident, sont parfois le résultat de leur mauvais fonctionnement ou d’un vieillissement accéléré. Dans tous les cas, proscrire les montages « à faire soi-même », vous risqueriez d’occasionner des courts-circuits dus à une mauvaise étanchéité des fils ; et quand on connaît le prix d’un boîtier d’allumage, il vaut mieux faire très attention. Choisissez les alarmes portant la mention "Classe SRA".

L'antidémarrage

L'antidémarrage (ou clé codée), c'est la tarte à la crème servie par les constructeurs moto dès qu'on aborde le sujet du vol, et notamment le fait qu'il soit toujours plus difficile de transporter un véritable antivol sur une moto neuve. De plus en plus, les constructeurs proposent ces systèmes à transpondeur qui permettent de mettre hors service le cœur du système d’allumage. Ce type de produit est issu du monde de l’automobile où il a fait ses preuves, nous dit-on. Formidable. Encore faut-il rappeler que les voleurs de motos, très majoritairement, ne les démarrent pas, ils les « enlèvent » (ce qui, entre nous soit dit, est plus difficile avec une voiture). Verdict : sur les dix motos les plus volées à la Mutuelle (et donc ailleurs), on trouve dix motos avec clé codée…

Le meilleur antivol, c'est vous

Ne misez jamais tout sur votre antivol. Pensez à vous garer dans un endroit bien éclairé et fréquenté. Fixez soigneusement votre 2-roues (par le cadre ou le tube de fourche) à un point fixe, car la technique de vol la plus répandue reste l'enlèvement, contre lequel ne peut rien faire le meilleur des dispositifs si votre engin n'est pas arrimé. Enfin, concernant le transport de votre antivol, jamais dans un sac à dos. En cas de chute, vous risquez un grave traumatisme.