Newsletter

Évolution de la garantie vol

11/04/2017 mis à jour le 19/04/2017
  • Assurance
  • Mutuelle
  • Vol
  • Antivol

Meilleure couverture, démarches simplifiées et indemnisation plus rapide : en 2017, la garantie vol proposée par la Mutuelle des Motards profite d’évolutions inédites dans le monde de l’assurance, au bénéfice de tous les sociétaires.

Engagée contre le vol

Indemnisation plus rapide

La Mutuelle supprime le délai de 30 jours avant indemnisation en cas de vol

Depuis sa création, la Mutuelle s’est attachée à lutter contre le fléau du vol de deux-roues motorisés en déployant des solutions sans précédent. Grâce à l’expertise du mouvement motard, et notamment de la commission « Stop Vol » créée par la FFMC, elle a pu conseiller les meilleurs antivols en U du marché. Ces travaux ont abouti à la mise en place de la certification NF, gage indiscutable de l’impartialité du classement et de la qualité des produits retenus.

logo-antivol-NF-FFMC.png

Le "U" n'est plus la panacée

Aujourd’hui, un nombre croissant de deux et trois-roues ne peut plus être immobilisé par un antivol en U compte tenu de leur compacité (roues pleines, forme des garde-boues ou des carénages, etc.), sans même parler de la question du transport de cet accessoire, de plus en plus problématique faute d’espace dédié. Par conséquent, la part d’antivols en U vendus sur le marché a fortement diminué (100 000 unités de moins écoulées ces trois dernières années).

Élargir le choix d'antivols

Sur décision du conseil d’administration de la Mutuelle des Motards, un groupe de travail a donc été mandaté pour mener des études prospectives sur la garantie vol. La première évolution apportée en 2015 fut d’élargir le panel des systèmes antivol reconnus par la Mutuelle aux modèles figurant dans le classement SRA (Sécurité et Réparation Automobiles), avec l’objectif de renforcer le suivi des produits présents dans cette liste, notamment par un audit de fabrication annuel chez tous les fabricants.

antivol1.JPG

S'adapter aux escrocs

D’autres propositions de ce groupe de travail ont abouti à la prise en compte par la Mutuelle des nouvelles pratiques des voleurs, y compris si elles n’impliquent pas une effraction du véhicule. Celles-ci sont intégrées aux conditions générales et donnent droit à une indemnisation sous réserve que le sociétaire mette à disposition de la Mutuelle les justificatifs demandés.

antivol2.JPG

Meilleure couverture

Les méthodes d’extorsion de véhicule en recrudescence sont le paiement avec un faux chèque de banque, l’agression du conducteur au guidon (bike-jacking) et les vols commis au domicile (« home-jacking »). Dans tous ces cas où le véhicule est susceptible d’être retrouvé sans effraction, il n'est pas nécessaire de démontrer que le deux-roues était protégé par plusieurs dispositifs antivols ni que les clés n’étaient pas sur le contact.*
* Selon les conditions de votre contrat d'assurance

Indemnisation plus rapide

Le délai de trente jours avant indemnisation a été supprimé par la Mutuelle des Motards. Dorénavant, dès que le sociétaire fournit toutes les pièces nécessaires à l’instruction du dossier, la Mutuelle des Motards s’engage à l’indemniser dans un délai de 15 jours ouvrés à compter de la réception des documents. Mieux, s’il advenait que ce délai soit dépassé, la Mutuelle s’engage alors à verser un dédommagement de 150 euros à son sociétaire. Du jamais-vu dans l’assurance !

Démarches simplifiées

Le nombre de justificatifs à fournir est réduit afin de pouvoir déclencher l’évaluation plus rapidement. Par exemple lors d’un vol électronique, le sociétaire remet à la Mutuelle tous les moyens de démarrage en sa possession (cartes de démarrage). De même, si le vol s’est déroulé dans un garage ou box individuel et privatif fermé à clé, il suffit de prouver que la porte d’entrée a été fracturée.