Newsletter

Exclu - Nouvelles mobilités : oui, l’assurance est obligatoire !

22/09/2021 mis à jour le 26/10/2021
  • Nouvelles mobilités
trottinette électrique assurance

La période de la rentrée est l’opportunité pour beaucoup d’entre vous de découvrir les nouvelles mobilités, mais connaissez-vous toutes les règles (assurance, code de la route, équipement…) qui vont avec ? La Mutuelle vous aide à faire le point. Et avec les nouveaux contrats « On Street » et « On Cycle », vous êtes sûr de bénéficier du meilleur niveau de protection, pour votre engin et surtout pour vous-même

Vous avez été près de 13 000 sociétaires à participer au Quiz Nouvelles Mobilités, jeu organisé par la Mutuelle des Motards du 10 mai au 20 juin dernier. Les résultats de ce Quiz ont permis aux équipes de la Mutuelle de mieux appréhender votre niveau de connaissances concernant la réglementation relative aux nouvelles mobilités. Et en la matière, certaines lacunes persistent.

En effet, vous êtes encore 18 % à penser que l’assurance des engins de déplacement personnels motorisés (comme par exemple les trottinettes électriques) n’est pas obligatoire, alors qu’elle l’est , puisque ces nouveaux moyens de transports sont considérés comme des véhicules terrestres à moteur par le code de la route. C’est donc pour répondre à cette obligation d’assurance que la Mutuelle a créé le contrat « On Street ». Intégrant votre protection et votre sécurité dès leur conception, ce contrats « prévention comprise » répond donc pleinement à l’objectif de privilégier l’humain :

Tous les avantages de nos contrats « On Street » et « On Cycle » :

L’humain d’abord ! 

Nos contrats « On Street » et « On Cycle » comprennent systématiquement la garantie « Protection Conducteur Solidaire ». Vous êtes donc toujours assuré en cas de dommages corporels suite à un accident.

  • Remboursement des frais médicaux (jusqu'à 1 100 €).
  • Versement d'une indemnité en cas d'invalidité (jusqu'à 80 000 € - intervention dès 10 % d’invalidité). 
  • Versement d'un capital en cas de décès (7 700 €).

En cas de prêt de guidon, le conducteur est assuré ! 

Comme le prêt du véhicule est autorisé dans le cadre familial et extra-familial, le conducteur est toujours protégé par la garantie « Protection Conducteur Solidaire », qu’il soit responsable ou non de l’accident.
Attention, sur une trottinette, un hoverboard, un mono-roues… l’utilisateur doit être âge d’au moins 12 ans. Retrouvez toute la réglementation ici

Votre casque est remboursé !

Exclusivité Mutuelle des Motards ! En cas d’accident, la Mutuelle est la seule assurance du marché à rembourser le casque, sans franchise et sans vétusté, sur présentation de l'original de la facture d'achat ou du ticket de caisse, dans la limite de 50 € (un remboursement par échéance).

On vous le rappelle, le port du casque pour les engins de déplacement personnel motorisé est obligatoire hors agglomération et fortement recommandé en agglomération ! Pour les VAE le port du casque n’est pas obligatoire après 12 ans mais nous vous conseillons fortement de le porter en toutes circonstances.

Votre vélo à assistance électrique est neuf, ajustez les garanties !

Un VAE de moins d’un an peut bénéficier en option des garanties contre le vol ou la casse.

Les résultats du Quiz

Les trois gagnants sont venus prendre possession de leurs lots durant l’été dans leur bureau respectif de la Mutuelle, à savoir un VAE Moustache BIKE et deux E-trottinettes Lab’elle (deux marques françaises). Et comme le Quiz était également « prévention comprise », les lots ont été assortis pour chacun d’un casque et d’une formation de prise en main SECURIDER. Au moment du jeu, parmi celles et ceux d’entre vous qui possédaient déjà un tel véhicule , seulement 25 % étaient assurés. Et si vous n'en avez pas encore, vous êtes 64 % à envisager d'en acquérir dans les six prochains mois.

Le mot des gagnants : 

Pierre, gagnant du VAE Moustache BIKE (qu’il a assuré à la Mutuelle !)

  • Que pensiez-vous des nouvelles mobilités avant de gagner ce VAE ?

Depuis tout petit, j’ai toujours été fasciné par tous les moyens de déplacement, que ce soit la voiture, l’avion, la moto, le vélo, le skateboard, le roller… Le fait de pouvoir se déplacer plus rapidement qu’à pied m’a toujours plu. Je fais partie de ceux qui prennent plaisir à « piloter » n’importe quelle machine. J’ai commencé à entendre parler des vélos électriques et en utiliser il y a environ cinq ans. C’est sympa mais proposé trop cher à l’époque. Dès que d’autres engins sont apparus à des prix plus abordables, je m’y suis un peu plus intéressé.

Pouvoir se déplacer rapidement, facilement et pour un tarif mini, ça attire beaucoup. Par contre, je pense qu’il faudrait plus sensibiliser les utilisateurs de ces nouveaux moyens de transport au partage de la route. À Paris, en particulier depuis le début de la crise sanitaire, c’est devenu une pagaille totale, il y en a partout ! Des vélos, des trottinettes, sur la route, sur les trottoirs, à contre-sens… Alors que pourtant des « Coronapistes » ont été spécialement créées, que des rues entières ont été barrées ! L’espace public nous appartient à tous et je pense qu’on pourrait faire davantage d’efforts pour cohabiter.

  • Comment utilisez-vous votre VAE aujourd’hui, avez-vous changé votre façon de vous déplacer ?

Pour l’instant, je ne m’en suis servi qu’en vacances, pour me balader en montagne. C’est sympa, ça fonctionne bien, et on a presque l’impression de faire du sport. Mais dans la vie quotidienne, je n’ai pas vraiment le profil ni le contexte qui me permettra de l’utiliser souvent. Je continuerai donc de cramer de l’essence et ça ne risque pas de s’arrêter car la plupart de mes trajets sont difficilement faisables à vélo, ou alors trop fastidieux. À mon avis, pour quelqu’un qui n’a pas ou plus de permis, et qui ne souhaite pas prendre les transports en commun, cela peut être une alternative très intéressante.

David, heureux bénéficiaire d’une E-trottinette

C’est tout à fait nouveau pour moi car je n’avais pas encore de projets concernant ce type de véhicule. Comme j’habite une petite commune, j’ai la chance de pouvoir effectuer la majorité de mes déplacements à pied.

Mais lorsque j’irai en ville, je chargerai la trottinette dans le coffre de la voiture et je crois qu’elle me sera très utile pour les derniers kilomètres, pour éviter les embouteillages.

Ces modes de déplacement représentent l’avenir et ce n’est pas un hasard si l’on en voit de plus en plus. La Mutuelle est donc tout à fait pertinente avec son offre "nouvelles mobilités".
​​​​​​