Militant et mutualiste

Comment la Mutuelle agit dans l'intérêt des motards, dans leur pratique comme dans leur protection.

12/02/2021 mis à jour le 16/02/2021

L’arrivée de la Mutuelle des Motards dans le monde de l’assurance 2-roues a créé une onde de choc qui bénéficie encore aujourd’hui à l’ensemble des motards. Garanties inédites, innovations permanentes en matière d’indemnisation, actions de prévention… Autant de domaines dans lesquels la Mutuelle bouscule toujours la concurrence en abordant l’indemnisation de façon militante. Un engagement dont profitent tous les utilisateurs de 2-roues au quotidien. Démonstration.

Pas de sélection à l’entrée

Depuis sa création, l’objectif de la Mutuelle est de permettre aux jeunes conducteurs de s’assurer afin de promouvoir la pratique du 2-roues motorisé. Rappelons qu’auparavant ils étaient, au mieux, dissuadés par des tarifs astronomiques, ou sinon systématiquement rejetés par les assureurs. Seule assurance à prendre en compte dans la conception de son offre la spécificité du binôme conducteur/machine, la Mutuelle n’a pas mis en place de règles de souscription discriminantes. Grâce à son offre d’assurance « prévention comprise », chacun peut accéder à la conduite d’une moto, quel que soit son âge ou son niveau d’expérience.

Avec les Commissions à 3, animées par des délégués bénévoles, nous donnons même une deuxième chance aux motards qui ne trouvent plus à s’assurer du fait d’antécédents à priori rédhibitoires (malus, accidents rapprochés, etc.).

C’est entre motards qu’une solution est recherchée, pour éviter la mise au placard du casque ou pire, la conduite sans assurance. Ce sont donc bien les sociétaires, en tant qu’assureurs ET assurés, principe du mutualisme, qui proposent une solution d’assurance, acceptant ou pas de porter la responsabilité de la prise de risque au nom de la communauté

Guillaume Chocteau, vice-président de la Mutuelle des Motards

Les motards devenus sociétaires suite à une Commission à 3 bénéficient d’un accompagnement personnalisé leur donnant les clés pour adopter un comportement responsable au guidon. Et dans les faits, leur sinistralité est généralement inférieure à la moyenne, démonstration que la prévention porte ses fruits.

Pas de résiliation automatique

Chez la majorité des assureurs, pas besoin d’accumuler les accidents pour recevoir un courrier de résiliation. Deux ou trois déboires, mêmes non-responsables, suffisent pour être contractuellement exclu. L’exemple type est l’accrochage en remontant une file par la gauche, situation où le motard est automatiquement déclaré 100 % responsable.

Inconcevable à la Mutuelle des Motards, où les intérêts des sociétaires sont prépondérants. C’est la raison pour laquelle tous les sinistres sont gérés en droit commun. Lorsqu’un sociétaire est confronté à une sinistralité élevée, il est invité à participer à une Commission sinistres, créée pour aller au-delà des faits et écouter ses explications. Cette commission est composée paritairement de sociétaires élus en Assemblée régionale et de conseillers en assurance. La recherche de solutions est privilégiée, toujours dans le cadre d’un dialogue entre motards, et la résiliation n’est jamais automatique.

Et en matière de solutions, l’écosystème de la Mutuelle, riche de toutes les composantes du mouvement motard, n’est pas en reste. Ainsi, les stages de perfectionnement à la conduite dispensés par l’Association pour la Formation Des Motards (AFDM), qui font aujourd'hui référence, sont souvent l’opportunité d’un nouveau départ « du bon pied ».

Assurances tous risques

Rappelons-nous qu’avant l’arrivée de la Mutuelle des Motards sur le marché de l’assurance, il était impossible pour un motard de s’assurer en « tous risques ». C’est ainsi que l’ensemble des motards finit par bénéficier  de l’expertise technique du risque 2 et 3-roues à moteur de la Mutuelle qui ne cesse de s’affiner année après année.

Notre volonté d’améliorer la condition de nos sociétaires, notamment au travers d’actions de prévention, contribue à maîtriser ce risque. En matière d’indemnisation, cela nous permet de nous inscrire dans une démarche d’innovation permanente et de compléter régulièrement notre offre avec des garanties uniques sur le marché de l'assurance 2-roues. Et cela ne profite pas seulement aux sociétaires qui ont souscrit le plus haut niveau de protection. Ainsi, la garantie SAVE (soutien et accompagnement des victimes de la route et de leur entourage) est incluse dans tous les contrats, dès la formule « Responsabilité Civile ». Il en est de même pour la garantie « Protection Conducteurs Solidaire » qui couvre les dommages corporels en cas d'accident responsable ou sans tiers identifié.

Casque remboursé

Avant que la Mutuelle ne généralise le remboursement systématique du casque en cas d’accident, qui savait qu’il faut le remplacer après un choc, même minime ? Grâce à cette approche militante de l’indemnisation, très souvent copiée, les avancées de la Mutuelle profitent à l’ensemble des motards.

Cette nouvelle innovation a été encore optimisée avec la garantie « Équipement », qui couvre les équipements vestimentaires de protection et le casque lorsqu'ils sont endommagés lors d'un accident de la circulation (uniquement garantie "Casque" pour contrat Cyclo, Collector et Vert Loisirs).

Nous réfléchissons au-delà de la garantie contractuelle, en cherchant sans cesse des pistes de réduction des risques. Par exemple, le protocole de tests de casques vélo et moto Certimoov, porté par la Mutuelle, est une nouvelle méthode scientifique d’évaluation de leur niveau de protection. Celle-ci a permis de promouvoir la protection de lésions cérébrales potentielles, qui ne sont pas perceptibles avec l’imagerie médicale classique mais qui en font le pronostic péjoratif

Christophe Tursan, administrateur de la Mutuelle et Président de la commission politique d’indemnisation

Là encore, le dynamisme de la Mutuelle profite à tous, puisque tous les résultats de ces tests sont mis à disposition de l’ensemble des utilisateurs de 2-roues via le site certimoov.com.

 

Voir les tests de casques