SOUSCRIRE

Téléphone

Prenez contact avec nos chargés de clientèle au téléphone OU un chargé de clientèle vous rappelle gratuitement

0825 129 129

(service 0,15 € TTC/min + prix appel) être rappelé Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Trouver un bureau

Consultez la liste des bureaux et délégations de votre région ou au plus près de chez vous et venez nous renconter

bureaux et délégations Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Envoyer un email

Besoin d'exprimer une demande particulière : remplissez notre formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

faire une demande Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Devis en ligne

Réalisez un devis en ligne et découvrez tous les avantages que proposent la Mutuelles des Motards avec des offres adaptées à vos besoins

Réaliser un devis Nouvelle fenêtre
La moto au féminin

Passer son permis

10/02/2017 mis à jour le 07/09/2017
  • Permis
  • Moto-école
  • Femme en moto

Un permis moto, c'est un passeport pour l’évasion… Échappées le week-end, pendant les vacances et/ou mobilité au quotidien le reste de l'année, conduire un deux-roues motorisé est la meilleure garantie du moment pour se sentir libre ! Bref, du « 125 » au stage de perfectionnement à la conduite, en passant par le permis A2, voici un guide pratique à usage des femmes en mouvement !

1. Pourquoi décider de changer de mode de transport ?

La liberté de se mouvoir… Quand les transports sont à l'arrêt ou bondés, que les grandes artères sont saturées, quel est le moyen de transport qui nous offre la liberté de se déplacer sans perdre des heures ni risquer le burn-out ? Plus que jamais le deux-roues motorisé est une solution, accessible à toutes, pour celles qui veulent garder le contrôle sur leur quotidien et leurs loisirs.

À partir de sept heures de formation pour la conduite de deux et trois-roues qui peuvent être rapidement suivies, jusqu'au permis A2, plus contraignant mas aussi plus abouti dans l’apprentissage, nous avons réuni les conseils des professionnels de la formation. Car les femmes sont plus nombreuses chaque année à se présenter à l’examen. On estime en effet à plus de 200 000 le nombre d’entre elles qui ont obtenu leur permis moto depuis 2000.

2. Un 125, pour quoi faire ?

On l'appelle « 125 », mais aujourd’hui, avec un permis B obtenu depuis deux ans et une formation de 7 heures, il est possible de prendre le guidon de véhicules aux performances et gabarits très différents ! On fait le point.

Voie rapide

« Je commence par le 125 pour me faire la main et savoir si cela me plaît vraiment. » Voilà ce qu'on entend souvent dans les écoles de conduite. Crainte de ne pas y arriver, envie d’être « vite » en selle sans attendre le permis, contrainte de budget, utilisation exclusivement urbaine, beaucoup de gens accèdent à l'univers des deux et trois-roues motorisés par cette voie. Certains passent la vitesse supérieure, d’autres non. S’il n’existe aucun chiffre sur le nombre de formation « 7 heures » depuis sa mise en place en 2011, les ventes annuelles de 125 (scooter et moto) en progression en 2015 en France témoignent de l’engouement pour cette catégorie.

Boîte auto ou boîte mécanique ?

Cette formation de 7 heures peut être dispensée sur une moto de 125 cm3 à passage de vitesse « manuel » ou sur un scooter « automatique ». Qui peut le plus peu le moins, c'est ce que se disent bon nombre de conducteurs qui optent pour la version mécanique. Mais si l'objectif est simplement de rouler en scooter, autant se familiariser de suite avec le bon véhicule. La plupart des écoles de conduite disposent d'un scooter 125 et proposent cette alternative. Dans les grandes villes, les moto-écoles constituent même des groupes « boîte auto » et des groupes « boîtes méca ».

2-roues ou 3-roues ?

De la même manière, si votre objectif est de conduire un trois-roues, il est préférable d'apprendre sur ce type de monture. Une possibilité qui ne sera pas offerte partout ! La demande est forte dans les grandes agglomérations mais pas au fin fond de la Creuse.

Comment ça se déroule ?

La formation se décompose en trois modules, en théorie répartis en deux heures de cours théoriques, deux heures de pratique hors circulation (plateau), trois heures de pratique sur la route. À l'issue de la formation, une attestation est remise, elle permet de prendre le guidon du véhicule. Pas d'examen !

7 heures, est-ce suffisant ?

Ça dépend ! De l'avis des professionnels consultés, il n'y a pas de réponse tranchée. Entre quelqu'un qui a déjà circulé en cyclo et quelqu'un qui n'a même jamais fait de vélo, il y a un monde. Certains sont prêts à être lâchés au bout de la formation, pour d'autres c'est clairement insuffisant. C'est un peu le même problème avec le permis AM (cyclo). En quelques heures, un jeune de 14 ans doit assimiler des notions de code, de conduite de deux-roues et de circulation !

Les moto-écoles AFDM proposent d’office des formations plus poussées afin de s’assurer que tout le monde prenne le guidon une fois prêt. Découvrez l’AFDM ICI.

Budget

Entre 200 et 350 euros selon la région et le jour de la semaine.

Notre conseil

Si vous êtes débutante, ne pas suivre la formation en une seule journée, mais répartir les heures de conduite sur plusieurs jours pour éviter la « saturation ». Et ne pas hésiter à s'offrir des leçons supplémentaires pour se sentir plus à l'aise, même si ce n'est pas « obligatoire ».

Permis A1 : dès 16 ans

Un « premier » permis dès 16 ans est possible : le permis A1. Au programme : passage du code et épreuves pratiques (plateau et circulation) comme pour les grosses cylindrées. Le permis A1 permet de conduire une moto légère ou un 3-roues à moteur d'une puissance de 15 kW maximum. La candidate devra être titulaire de l'attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) ou l'attestation de sécurité routière (ASR). En France, elles sont près de 500 à passer le permis A1 chaque année, soit autour de 6%, c'est peu ! La faute aux parents réticents ?