Actus

Rouler en zone rurale

15/06/2021 mis à jour le 21/06/2021
  • Moto
Route campagne moto

Vous avez envie de changer d’air sans pour autant préparer un voyage au long cours ? Ça tombe bien, les petites routes de nos campagnes françaises sont une source inépuisable de balades ! Entre terre et mer, les paysages et traversées de village ne vous laisseront certainement pas indifférents. Attention cependant à ne pas oublier les bons réflexes pour profiter de vos sorties en toute sécurité. En selle !

Réseau routier : adhérence aléatoire et obstacles sur la chaussée

BALADES EN RÉGION

Nous avons sélectionné 13 balades en France pour profiter au max de votre bécane !

L’agriculture façonne depuis des centaines d’années nos paysages français, nous offrant ainsi des mosaïques colorées à perte de vue. Attention cependant car ce travail de la terre peut avoir des conséquences sur l’état de la chaussée. En effet, fréquentée par tous types d’engins agricoles, la voirie est souvent salie par toutes sortes de résidus très glissants : boue, copeaux d’ensilage ou grains de céréales tombés d’une remorque, jus de betterave, etc.
Les accotements sont également très rarement stabilisés, ce qui entraîne de la terre, des graviers et des cailloux sur la chaussée sous l’effet du ravinement après les pluies. Cela peut également générer de nombreux nids-de-poule, cause de nombreux accidents. N’hésitez pas à recenser les nids-de-poule rencontrés sur www.niddepoule.fr.

Signaler un nid-de-poule

Méfiez-vous particulièrement aux abords des exploitations, des sorties de champs, des zones de stockage et de traitement (serres, sucreries, silos, hangars, etc.).
Si vous êtes plutôt montagne et précipices vertigineux, attention aux chutes de pierres et de branches d’arbres sur la chaussée qui surviennent fréquemment sur ces routes sinueuses.
Et n’oubliez pas, peu importe la balade choisie de toujours porter bien le regard au loin et de ne jamais présager de ce que vous allez trouver après un virage.

Faites attention aux animaux errants sur la chaussée

  • En zone d’élevage, prévoyez l’éventualité de croiser du bétail en transit d’une prairie à l’autre. Les éleveurs n’ont pas toujours la possibilité de signaler la manœuvre, sans parler du bétail qui s’échappe parfois des enclos !
  • Les chiens errants sont fréquents en milieu rural. Il peut s’agir de ceux montant la garde près d’un bâtiment, pas toujours attachés, ou ceux qui sont égarés d’une meute de chasse et attendent leur maître au milieu de la chaussée.
  • Bien qu’une balise de danger spécifique signale par endroits le passage d’animaux sauvages, n’oubliez pas que la faune ne sait pas lire les panneaux ! Vous pourrez donc fréquemment en trouver en mouvement sur la chaussée même en l’absence de signalisation ! Pensez également qu’un animal sauvage se déplace très rarement seul. Après en avoir croisé un, restez en alerte car d’autres congénères sont probablement dans les parages. Redoublez d’attention et réduisez l’allure lorsque vous traversez une forêt.
  • Soyez aussi très attentif pendant la période de chasse, propice à toute sorte de mouvements d’animaux. Les dates d’ouverture de la chasse varient selon les régions, les espèces de gibier et le type de chasse. En général, cette période s’étend de septembre à mars et elle est fixée par arrêté préfectoral département par département.
    ITINÉRAIRES À MOTO

    Motomag a fait du repérage et vous propose des dizaines de balades partout en France

     

Préparez-vous à croiser des piétons et de multiples véhicules lents

La France étant le premier pays visité au monde, il faut vous attendre à croiser des visiteurs en tous genre, et ce, en toute saison ! Randonneurs pédestres, cyclotouristes, skieurs, cavaliers, etc. Il se peut que vous tombiez nez à nez avec eux en sortie de chemins ou sentiers dont l’intersection n’est la plupart du temps pas balisée.
Faute d’accotements stabilisés, il n’est également pas rare de voir des automobilistes locaux qui stationnent le long de la route en empiétant souvent sur la chaussée.
Faites attention aux nombreux véhicules lents (voiturettes, cyclomoteurs, machines agricoles, bétaillères, etc.) car le différentiel d’allure peut être important avec ces engins dont les limitations de vitesse sont comprises entre 20 et 45 km/h. Et ne vous fiez pas uniquement aux signaux visuels. En effet, le gyrophare de signalisation, obligatoire sur tout engin agricole, peut être dissimulé par le chargement ou même être hors service.
Avant de croiser un engin agricole, nous vous conseillons d’évaluer son encombrement en largeur, parfois augmenté par le porte-à-faux de l’outil transporté à l’arrière (charrues, semoir, pulvérisateur, etc.) Dans les régions forestières, méfiez-vous des camions grumiers, servant au transport de bois, dont le chargement dépasse souvent à l’arrière et peut venir empiéter sur votre partie de chaussée. Dans la nature comme en ville, gardez vos distances !

Non, vous n'êtes pas tout seul !

En zone rurale, l’habitat est souvent dispersé en hameaux et vous passerez fréquemment près de bâtiments agricoles ou de logements isolés sur le bord de la route. Ils ne sont pas pour autant déserts et pensez qu’à tout moment, un piéton, un animal ou un véhicule peut surgir sur la chaussée. Vous ne pourrez pas toujours apercevoir le danger en amont car certains portails ou murs d’enceintes sont très proches de la route, voire à l’aplomb de l’accotement. De plus, la visibilité est généralement réduite par la végétation et les clôtures (haies, palissades…). Réduisez toujours votre allure en de telles circonstances. Après tout, vous êtes en balade, profitez de l’instant et prenez votre temps !

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) alerte sur les nuisances qui peuvent être générées par le bruit de nos motos , en ville comme en zone rurale. Pour limiter ces nuisances certains départements procèdent à des contrôles réguliers pour débusquer les pots non homologués et dépassant la limite sonore autorisée. Mais soyons clairs : personne n’aime être dérangé par un bruit assourdissant et le comportement de quelques-uns nuit à l’image du motard dans l’esprit de tous. Une conduite responsable aux abords des habitations et un équipement adapté sont de mise !