Balades en régions

Cet été, roulez !
créé le 15/06/2020 et mis à jour le 07/07/2020

Avec cette liberté retrouvée, profitez des plus belles routes de France à moto cet été. La Mutuelle a sélectionné 13 balades en France pour profiter au maximum de votre moto ! Vous en souhaitez encore plus, découvrez le hors série Moto Magazine.

Auvergne-Rhône-Alpes

Les crêtes du Forez et le Livradois

L’ascension du massif Forézien, jusqu’au col du Béal à 1390 mètres d’altitude, offre vers l’ouest une vue imprenable sur la Chaîne des Puys, un chapelet de 80 volcans inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. En pivotant à 180°, ce sont les Alpes et le massif du Mont-Blanc qui découpent l’horizon. Un panorama à 360° qui ne donne qu’une envie : quitter le casque pour s’emplir les poumons d’air pur (sans modération !).

Fureter d’un versant à l’autre du Forez, entre le département de la Loire et celui du Puy-de-Dôme, permet d’apprécier deux univers distincts. Côté Loire, un bocage aéré et parsemé de vignobles, et de l’autre, d’immenses plantations de conifères parfois trouées par une prairie d’estive. Quelques kilomètres de descente permettent de rejoindre Ambert, qui doit une bonne partie de sa notoriété à sa mairie ronde, unique en Europe.

Pour rejoindre Billom, au nord-est, deux solutions s’offrent à vous. Soit vous prenez de la hauteur sur les monts du Livradois, en passant par Saint-Amand-Roche-Savine, soit vous suivez le cours de la Dore pour découvrir les charmes d’Olliergues. Au fil de la journée, on en vient vite à s’engager au hasard sur la moindre petite départementale, juste pour le plaisir de percer une nouvelle part du mystère de ce terroir, tout à la fois sauvage et hospitalier !

L’itinéraire en bref 

Environ 200 km au départ de Clermont-Ferrand

  • Prendre l’A711 jusqu’à la sortie 1.4
  • Suivre la D 2089 jusqu’à Pont-de-Dore
  • Prendre la D 906 jusqu’à Courpière et tourner à gauche vers Aubusson d’Auvergne
  • Aller jusqu’au Col du Béal via Le Brugeron (D 313 puis D 97)
  • Descendre à Ambert via Job
  • Retour à Billom via Saint-Amand-Roche-Savine par les D996 et D997 ou via la D906.

Détail du parcours sur Google Maps

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté 

Le Morvan et ses Grands Lacs

Le Parc Naturel Régional du Morvan est un véritable écrin de verdure parsemé de grands lacs aux rives ombragées. Il y fait bon se mettre au frais entre deux séries de virages ! Dans cet environnement naturel et préservé, les amateurs de vieilles pierres et de bonnes tables seront comblés.

Après être passé à proximité du circuit de Dijon-Prenois, les effluves de bruyères et de champignons qui s’échappent des forêts vont progressivement envahir votre casque. Pour profiter d’une vue exceptionnelle sur le massif, après avoir traversé Corancy, n’hésitez pas à faire le détour jusqu’à la Chapelle du Banquet (commune de Mhere - 58). La « route des crêtes », qui relie le lac de Pannecières à Ouroux-en-Morvan, est également l’un des détours les plus prisés des motards.

À proximité de Lormes, ne ratez pas les gorges de Narvau, endroit idéal pour faire la pause pique-nique au bord de la cascade. Si vous souhaitez prolonger le séjour au-delà d’une journée, les offres en hébergements insolites, telles des cabanes perchées dans les arbres, des cabanes lacustres, des yourtes ou encore la maison de Hobbit vous donneront l’occasion de vous ressourcer pour profiter encore mieux de toutes les richesses du territoire.

L’itinéraire en bref 

Environ 280 km au départ de Dijon

  • Prendre la D971 en direction de Troyes puis la D104 direction Prenois
  • Suivre la D10 vers Blaizy-Haut, puis la D16 jusqu’à Marcellois
  • Rejoindre Saulieu via la D977 Bis puis Corancy par la D121
  • Suivre la D944 jusqu’à Lormes et poursuivre vers Saint-Martin-du-Puy
  • Continuer par les D128, D55 puis D4 jusqu’à Rouvray
  • Suivre la D70 vers Vitteaux puis la D26 jusqu’à Saint-Seine-l’Abbaye.

Détail du parcours sur Google Maps

Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne 

La côte de Granit Rose et l’Argoat

Choisir quelle partie de la côte Bretonne visiter est un terrible dilemme, d’autant que cette région n’est pas seulement articulée autour de ses richesses littorales !

N’hésitez donc pas à vous plonger au cœur de l’Argoat, les terres intérieures de la Bretagne boisée. Ainsi, au départ de Saint-Brieuc en direction du nord, vous allez longer la dentelle cuivrée de la côte de Granit Rose, entre Perros-Guirrec et Trécastel. Impossible de rater le phare de Ploumanac'h, figure emblématique qui domine ce curieux paysage et offre une vue directe sur le château de Costaéres, l'île Renote et les 7 îles.

Après une grande bouffée d’air marin, la route vers Guerlesquin vous entraîne sur les contreforts des Monts d’Arrée, dans le Parc Naturel Régional d’Armorique. Ce terroir hérissé de mégalithes (dolmens, menhirs) témoigne de l'héritage plus que millénaire de nos ancêtres.

Certains sites semblent presque irréels, telles les gorges du Corong, au nord de Carhaix, et ses invraisemblables chaos granitiques desquels on s’attend à voir surgir une procession de druides. À partir de Loudéac, vous êtes à quelques encablures de la mythique forêt de Brocéliande, située vers l’est sur la commune de Paimpont. Immersion directe dans l’univers de Merlin !

L’itinéraire en bref

Environ 300 km au départ de saint-Brieuc

  • Prendre la D786 en direction de Paimpol puis poursuivre sur cet axe jusqu’au lieu-dit Pont-Losquet
  • Au rond-point, prendre à droite en direction de Perros-Guirec via la D6
  • Suivre la D788 jusqu’à Trébeurden puis la D65 et la D21 vers Lannion
  • Rejoindre Guerlesquin par les D38 et D42 puis Carhaix via la D54
  • À Tréogan, prendre la D3 vers Glomel et rejoindre Loudéac par les D76 et D15.

Détail du parcours sur Google Maps

Bretagne

Centre-Val de Loire

L’Anjou et la Vallée des Rois

Plus grand fleuve de France et fil rouge constitutif de plusieurs départements et régions, la Loire se savoure pour elle-même, nonobstant la richesse et le charme de l’intérieur de ses terres. Un conseil : faites provision de quelques produits locaux à votre guise et improvisez un pique-nique au détour d’une berge.

Comme le veut l’expression populaire, le roi ne sera pas votre cousin ! Vous êtes d’ailleurs au cœur de la Vallée des Rois, demeure par excellence de ces dames et messieurs de la noblesse au temps de la Renaissance. Pavillons de chasse et fêtes galantes, rien n’était trop beau pour ce petit monde qui a eu au moins le mérite de léguer au pays un patrimoine d’élégance “à la française”.

Pour un retour à des valeurs plus populaires, ne ratez pas la charmante petite commune de Mouliherne, où la pause à proximité du lavoir de la Boyelle vous replongera au temps où la lessive se faisait à la cendre de bois. Autre curiosité locale, la flèche hélicoïdale du clocher de l’église Saint-Germain, qui domine la vallée au nord du bourg. Avant d’arriver à Rillé, vous découvrirez son lac (retenue de Pincemaille) qui est le plus grand de Touraine avec ses 250 hectares dédiés aux sports de plein air.

L’itinéraire en bref 

Environ 210 km au départ de Tours

  • Longer la Loire par la N152 jusqu’à Saumur
  • Poursuivre sur la D952 jusqu’à Les Ponts-de-Cé
  • Prendre la D4 vers Trélazé et poursuivre sur les D347 et D61 en direction de Baugé-en-Anjou
  • Suivre la D58 vers Mouliherne puis la D62 en direction de Rillé
  • Suivre la D49 jusqu’au hameau La Queue-de-Merluche puis prendre à gauche sur la D48 en direction de Pernay.

Détail du parcours sur Google Maps

Centre-Val de Loire

Corse

Le Sartenais et l’Alta Rocca

Sur l’Île de Beauté, toutes les routes sont magnifiques, à condition de faire attention au bétail et aux animaux sauvages errants et de prendre garde aux chutes de pierres sur la route. Prévoir également que la moyenne kilométrique horaire n’a rien à voir avec celle d’un déplacement sur le continent.

Pour s’initier à son réseau routier, réputé parmi les plus sélectifs de la planète, rien de tel que la région de l’Alta Rocca. Elle accueille ainsi chaque année les tracés des plus spectaculaires spéciales du Tour de Corse WRC, surnommé le « rallye des 10 000 virages ».

Après avoir traversé Porto Vecchio, la remontée dans le massif vous fera découvrir la forêt de l’Ospedale et son lac de montagne, étape incontournable pour une pause rafraîchissante avant de franchir le Bocca d'Illarata. À partir de Zonza, un petit détour vers le nord s’impose pour ne pas manquer les Aiguilles de Bavella qui dominent le col du même nom. Avant d’entamer la descente vers la mer, l’arrêt à Sartène, qui surplombe la magnifique vallée du Rizzanese, vous permettra de découvrir ses ruelles et ses vieilles demeures typiques.

L’itinéraire en bref

Environ 170 km au départ de Bonifacio

  • Prendre la T10 en direction de Porto-Vecchio puis bifurquer à gauche sur la D59 en direction de Sotta
  • Suivre ensuite la D859 pour rejoindre Porto-Vecchio
  • Prendre la D368 en direction de Zonza
  • Quitter Zonza par la D268 en direction de Sartène
  • Poursuivre sur la T40
  • À Sartène, suivre la C1 pour retrouver la T40 en direction de Bonifacio.

Détail du parcours sur Google Maps

Corse

Grand Est

L’Alsace Bossue et le Sundgau

Entre Alsace et Vosges, la présence du relief, agréable et jamais hostile, permet de se livrer aux joies de la conduite sans jamais s’ennuyer en ligne droite.

Longez d’abord la rive gauche du Rhin pour entamer la balade en direction de Sélestat et de son patrimoine bâti exceptionnel. Plus loin, le château du Haut-Koenigsbourg se dresse comme un nid d’aigle au-dessus des vignobles. À près de 800 mètres d’altitude, c’est l’un des points culminants de la région et les lacets de ses pentes vous éviteront tout ennui !

À quelques kilomètres de là, la petite vallée vosgienne de Villé recèle des trésors, telles les maisons d’artisans, les distilleries ou encore le Raspelhüs (ancienne manufacture de tissage). Avant de redescendre dans la plaine et ses vignobles, ne manquez pas l’excursion pédestre à la cascade du Hohwald avant d’entamer l’ascension du Mont-Sainte-Odile.

Le retour vers Strasbourg via le hameau de Klingenthal, principalement constitué des anciens bâtiments de la manufacture royale d’armes blanches, propose un très intéressant musée consacré à cette noble activité. Aux abords de Molsheim, ouvrez l’œil à la recherche des éventuelles productions motorisées locales car l’usine Bugatti n’accueille aucun visiteur.

L’itinéraire en bref 

Environ 180 km au départ de Strasbourg

  • D1083 au sud de Strasbourg jusqu’à Erstein puis D20 le long du Rhin en direction de Marckolsheim
  • Bifurquer à droite vers Sélestat sur la D424
  • À Saint-Hippolyte, suivre la direction « Haut-Koenigsbourg » (D1Bis)
  • À Lièpvre, suivre la D48.1 puis D155 et D39 vers Villé
  • Suivre la D425 vers Le Hohwald puis les D426 et D204 vers Molsheim.

Détail du parcours sur Google Maps

Grand Est

Hauts-de-France

© Crédit photo : André Paquay

Le Boulonnais et l’Audomarois

Entre falaises et marais, la Côte d'Opale et l’arrière pays Boulonnais dévoilent au regard une nature franche et, sous les roues, de véritables routes pittoresques qui démontrent que le « plat pays » ne l’est finalement pas tant que cela !

En mettant cap à l’est, la cité d'Arques, haut lieu de la verrerie et du cristal, exhibe son usine à l'activité ininterrompue depuis des lustres. À quelques encablures, la « Maison du Marais » est un point d'accès propice à la découverte des anciens marécages initialement inhospitaliers, maintenant drainés d’une multitude de canaux où la découverte de la faune et de la flore s’effectue en barque.

La région est aussi riche en petites échoppes locales typiques, « les estaminets ». On y déguste les spécialités régionales, toujours accompagnées de vraies frites !

Les monts du Boulonnais forment un bocage vallonné, balayé par le souffle de la mer jusqu’aux hauteurs de Boulogne-sur-Mer. Premier port de pêche de France, cette ville est riche d'une magnifique cité à remparts et d'une cathédrale qui pointe au sommet. Elle abrite également Nausicaa, le plus grand aquarium d’Europe, riche de plus de 1 500 espèces à découvrir en immersion lors de la visite.

L’itinéraire en bref 

Environ 170 km au départ de Boulogne-sur-Mer

  • Suivre la D940 pour longer la côte d’Opale jusqu’à Wissant
  • Prendre ensuite la D244 en direction de Hermelinghen
  • Rejoindre Licques par la D191
  • Suivre la D206 jusqu’à saint-Omer
  • Rejoindre Desvres par les D204 puis D254
  • Suivre la D215 jusqu’à Neufchâtel-hardelot
  • Prendre la direction d’Equihen-Plage par la D119.

Détail du parcours sur Google Maps

Hauts-de-France

Île-de-France

© Crédit photo : Frédérique Hugues​

La vallée de Chevreuse et le Gatinais 

Toute la quiétude de la forêt, le calme des prairies, et de jolies route viroleuses à moins de trente minutes de la capitale, vous en rêviez ? Alors, profitez de ces oasis de verdure que sont les parcs naturels de la vallée de Chevreuse et du Gatinais.

Le début du parcours vous entraîne directement dans les rues de Versailles. L’occasion de découvrir que la ville royale ne se limite pas à son château. Ne ratez pas les Carrés Saint-Louis ou le quartier des Antiquaires, deux des endroits les plus pittoresques de la commune. Après Dampierre, bourgade réputée des conducteurs de deux-roues pour sa route des « 17 tournants », une halte s’impose au château de Breteuil, merveille de conservation du XVIIème siècle, intimement liée à l’histoire de France.

Après avoir visité les jardins, nous reprenons la route à travers champs, vers Bullion. Au cœur du Gatinais, la réserve naturelle régionale du marais de Larchant vous permet d’observer un milieu naturel rare en Ile-de-France, riche d’une flore exceptionnelle et de plus de 130 espèces d’oiseaux ! Le retour par Joinville-le-Pont, en bords de Marne, vous donnera l’opportunité de faire la dernière pause du parcours dans l’une des guinguettes.

L’itinéraire en bref 

Environ 240 km au départ de Paris

  • Prendre la D7 qui longe la Seine et l’île Saint-Germain, en direction de Sèvres
  • Bifurquer à gauche sur la D181 vers Chaville
  • À Versailles, suivre la D91 vers Rambouillet
  • Après Dampierre, suivre la D149 vers Senlisse, puis Bullion
  • Suivre la D836 vers Étampes
  • Après Grez-sur-Loing, suivre la D607 vers Fontainebleau
  • Après Ozoir-la-Ferrière, suivre la D4 jusqu’à Joinville-le-Pont.

Détail du parcours sur Google Maps

Île-de-France

Normandie

Les Boucles de Seine et la Côte d'Albâtre

Après Rouen, le pont de Tancarville apparaît comme un lumineux voilier jeté sur la Seine. En plus de sa beauté architecturale, il offre un panorama saisissant sur la région de l’estuaire. Pas de raison de s’en priver puisqu’il est gratuit pour les motos. Attention toutefois en cas de vent à ne pas être balayé d’une voie à l’autre, ça souffle là-haut !

À Étretat, impossible de rater les falaises calcaires, mondialement connues pour leur arche monumentale et leur aiguille haute de 71 m qui se dresse dans les flots. Profitez ensuite de la vue en longeant la côte pour rejoindre Fécamps. Vous emprunterez alors une magnifique petite route par monts et par vaux, avec panoramas sur la mer, les villages et la campagne.

À Fécamps, le musée des Terre-Neuvas vous permettra de tout connaître de la rude vie de ces hommes qui partaient des saisons entières pêcher la morue au large de Terre-Neuve et d’Islande. Remontez ensuite la vallée de Valmont, petit fleuve entouré de nombreux étangs, jusqu’à sa source à la promenade du Vivier, située sur la commune de Valmont. Vous entrez alors au cœur du Pays de Caux qui a été façonné, selon la légende, par les Vikings.

L’itinéraire en bref

Environ 200 km au départ de Rouen

  • Suivre la D982 jusqu’au pont de Tancarville puis les D910, D925 et D39 jusqu’à Étretat
  • Rejoindre Yport par la D11 puis Fécamp via la D940
  • Suivre ensuite la D150 jusqu’à Valmont
  • Après Grainville-la-teinturière, suivre les D71 puis D88 jusqu’à Doudeville
  • Retour à Rouen via Motteville par la D20 puis la D6015 via Barentin et Maromme.

Détail du parcours sur Google Maps

Normandie

Nouvelle-Aquitaine

© Crédit photo : Frédéric Blavoux​

La Vienne et le plateau de Millevaches

Première étape de la balade en Limousin, Eymoutiers est un bourg de caractère qui offre l’un des plus beaux patrimoines bâtis de la région, au cachet médiéval marqué. Ne ratez pas le charme de ses bords de Vienne, accessibles uniquement en mode piéton, avant d’aller admirer la collection permanente de l’espace Paul Rebeyrolle. Il s’agit d’un fonds de plus de 80 œuvres parmi les plus significatives du travail de l’artiste expressionniste, natif de la commune.

Dans ce pays d’eaux vives, le lac de Vassivière est un véritable symbole. Avec ses 47 kilomètres de rivages et plus de 1 000 hectares de superficie, directement alimentés par les entrailles du plateau de Millevaches, c’est le paradis des activités nautiques.

Cap ensuite sur Tarnac, commune emblématique qui s’avère être l'un des plus vieux ancrages de population sur le plateau de Millevaches. En témoigne à quelques kilomètres, le site gallo-romain des Cars, pour un bond de plus de 1 700 ans dans le passé ! Avant de rejoindre Limoges, une halte à Château-Chervix permet de découvrir la Grande Tour, ainsi nommée à l’époque médiévale parce qu’elle était l’ouvrage de défense le plus imposant du moment du haut de ses 32 mètres.

L’itinéraire en bref 

Environ 200 km au départ de Limoges

  • Suivre la D979 jusqu’à Eymoutiers
  • Accéder à Peyrat-le-Chateau via la D940
  • Prendre la D13 vers Royère-en-Vassivière puis la D22 jusqu’à Auphelle
  • Suivre ensuite les D3 et D109 jusqu’à Tarnac
  • Prendre les D160 puis D940 jusqu’à Treignac
  • Suivre ensuite les D16 puis D20 jusqu’à Masseret
  • Rejoindre Limoges par les D420, D31 et D57 via saint-Jean-Ligoure.

Détail du parcours sur Google Maps

Nouvelle-Aquitaine

Occitanie

Les grands Causses et la Corniche des Cevennes

Si vous avez un peu trop usé vos pneus en ligne droite durant l’année, voici un excellent moyen de rattraper l’usure sur les côtés !

La ville de Millau symbolise la porte des grands Causses, ces hauts plateaux calcaires découpés par les cours d’eau qui y ont creusé leurs gorges. Avant de suivre celle de la Jonte, l’ascension du Causse Noir vous amène au chaos de Montpellier-le-Vieux. Cet enchevêtrement de pierres monumentales qui ressemble à une cité en ruines ne doit rien à la main de l’homme. Il a juste été sculpté par l’eau et le vent !

Arrivé dans les Cévennes, le Mont Aigoual vous accueille avec sa station météo de montagne, dernière en service en France (visite gratuite). L’ambiance de ces paysages vous entraîne sur les steppes. Et avec moins de deux habitants au mètre carré, inutile de préciser qu’avoir un réservoir plein et la batterie de téléphone correctement chargée sont de sages précautions. Pour remonter sur le Causse Méjean, la Cormiche des Cevennes est l’un des grands moments du parcours, avec deux cols au programme. Autre grand bol d’air avec vue imprenable, la descente dans les Gorges du Tarn jusqu’à La Malène vous donnera assurément le grand frisson.

L’itinéraire en bref 

Environ 250 km au départ de Millau

  • Prendre la D110 en direction de Montpellier-le-Vieux
  • Suivre ensuite la D996 jusqu’au Col de Perjuret puis les D18, D19 et D907 en direction de Saint-Jean-du-Gard
  • Suivre Florac par la Corniche par les D260 puis D9
  • À Florac, suivre D16 direction Les Vignes puis la D43 vers La Malène
  • Retour sur Millau par les D995 et D809 via Séverac-le-Château.

Détail du parcours sur Google Maps

Occitanie

Pays de la Loire

Les Alpes Mancelles et la vallée de la Mayenne

Difficile d’imaginer un parcours de montagne au cœur de la région des pays de la Loire ! Et pourtant, aux confins des départements de l’Orne, de la Sarthe et de la Mayenne, les Alpes Mancelles disposent de tous les atouts pour vous dépayser.

L’arrivée à Saint-Léonard-des-Bois, niché dans un méandre de la Sarthe entre les monts Narbonne et Haut-Fourché, donne le ton. Après avoir découvert le riche patrimoine de la commune, profitez-en pour faire le détour par la vallée de la Misère. Malgré son nom, ce lieu secret n’a rien de rebutant, bien au contraire ! Riche d’une flore et d’une faune inédites à cette altitude, ce site emblématique est même classé espace naturel sensible.

En quittant les reliefs du massif Armoricain en direction du sud, la Mayenne prend des parfums d’Anjou. Si les petites routes deviennent moins tortueuses, elles n’en permettent pas moins de profiter d’un cadre champêtre reposant avec une circulation très réduite. Ne ratez pas le détour par le lieu-dit la Frenouse, à Cossé-le-Vivien. Vous y découvrirez l'œuvre de Robert Tatin, artiste local à l’inspiration débordante, symbolisée par son incontournable Allée des Géants. 

L’itinéraire en bref 

Environ 300 km au départ d’Angers

  • Quitter Angers par la D107. À Cantenay-Épinard, prendre la D191 puis la D768 vers Miré
  • Poursuivre sur les D27 puis D309 jusqu’à Sablé-sur-Sarthe
  • Suivre Sillé-le-Guillaume par la D4 puis Saint-Cénéri par la D56
  • À Saint-Léonard-des-Bois, suivre les D112, D121 puis D20 jusqu’à Évron
  • Depuis Cosmes, rejoindre Château-Gontier par la D126
  • Rejoindre Angers par les D287 et D187.

Détail du parcours sur Google Maps

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d’Azur

La Sainte-Baume et les Gorges du Verdon

Ce circuit est idéal pour découvrir la région après avoir assisté au Bol d’Or ou tout autre évènement se déroulant sur le circuit du Castellet.

Entre le Var et les Bouches-du-Rhône, le massif de la Sainte-Baume vous permet de profiter de la Provence à l'abri de la foule estivale du bord de mer. Parmi ses trésors insoupçonnés, découvrez l’impressionnante glacière de Pivaut, à Mazaugues. Ce village a été l’un des principaux producteurs de glace à l’époque où les réfrigérateurs n’existaient pas !

En remontant vers le nord, vous allez entrer dans les Gorges du Verdon par le lac de Sainte-Croix. Fort de ses 11 kilomètres de long sur 4 kilomètres de large et se sa couleur émeraude inimitable, il est le paradis des sports nautiques et de la baignade. Reste alors à arpenter le Grand Canyon taillé par la rivière qui alimente le lac. Ce canyon, qui atteint jusqu’à 800 mètres de haut, est le plus grand d'Europe. Ne ratez pas le détour par Moustiers-Sainte-Marie, l’un des villages les plus emblématiques de ce site exceptionnel, dominé par deux hautes falaises. Sur le chemin du retour, n’oubliez pas d’entrouvrir la visière pour profiter de l’un des parfums les plus typiques de la région, la lavande !

L’itinéraire en bref 

Environ 300 km au départ d’Aubagne

  • Suivre la D2 à partir de Gémenos, en direction de Plan-d’Aups
  • À Brignolles, suivre la D554 puis les D562 et D22 vers Aups
  • Suivre la D957 jusqu’à Moustiers-Sainte-Marie
  • Prendre ensuite les D952 puis D955 vers Draguignan
  • Suivre D1555 puis D555 vers Le Luc
  • À Forqualqueiret, prendre les D554 puis D2 pour rejoindre Aubagne via le circuit du Castellet.

Détail du parcours sur Google Maps

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Encore plus de balades avec Moto Magazine

Vous cherchez d'autres itinéraires ? Envie de roadbooks complets pour partir cet été ? Le hors-série Tourisme 2020 de Moto Magazine vous propose des balades en France, Belgique et Espagne avec des haltes accueil motard et les fichiers GPX complets !

Encore plus de balades avec Moto Magazine