Questions fréquentes

Quels sont les risques si je débride ma moto ?

09/02/2017 mis à jour le 09/12/2019
  • Moto
  • Scooter

La législation sur le débridage de moto est très claire : il existe une distinction entre les motos d’une puissance supérieure à 100 chevaux (73,6 kW) et celles limitées à limitées à 100 CV car certains équipements sont obligatoires. Le type de permis que vous possédez fait aussi la différence à l'heure de conduire une moto débridée.

Que dit la législation sur le débridage de moto ?

Depuis le 1er janvier 2016, il est possible de circuler librement sur une moto d’une puissance supérieure à 100 chevaux (73,6 kW) en France.

Il s'agit des motos qui répondent à la norme Euro 4 (norme antipollution), qui, de surcroît, sont obligatoirement équipées d’un système de freinage anti-blocage (ABS).

Attention, vous ne pouvez le faire que si votre permis vous le permet.

 

Qu’en est-il des motos plus anciennes, limitées à 100 CV ?

Depuis l'arrêté du 13 avril 2016, il est autorisé de débrider une moto qui avait été préalablement bridée à 78 kW (100 CV avec plus ou moins 6% de tolérance).

Mais attention, seules les motos équipées du freinage ABS sont autorisées à le faire.

Vous pouvez aussi acquérir à l'étranger (Europe) une moto de plus de 100 CV et la faire immatriculer en France très facilement, si elle à l'ABS. Si elle n'a pas l'ABS, il faudra la brider...

 

Avec quel permis peut-on débrider sa moto ?

  • Si vous êtes titulaire du permis A, aucun problème.
  • Si vous êtes titulaire du permis A2, vous êtes limités aux motos de 35kW maximum (47,6 CV) et au rapport puissance/poids de 0,20.
  • Si vous n'avez que le permis A1, vous ne pouvez pas conduire une moto de plus de 125 cm3, développant plus de 11 kW (15 CV) et dont le rapport puissance/poids n'excède pas 0,10.

Pour ces 2 derniers permis, conduire une moto plus puissante que ce qu'autorise votre permis revient à conduire sans permis de conduire.