Moto

Salon de Milan 2019 : ce qu’il faut retenir

26/11/2019 mis à jour le 28/11/2019
  • Salon
  • Nouveauté
  • Moto neuve
salon moto milan 2019

Avec 1 800 exposants venus de 43 pays et plus de 800 000 visiteurs, le salon EICMA (Esposizione Internazionale Ciclo Motociclo e Accessori), qui s’est tenu à Milan du 5 au 10 novembre dernier, est le rendez-vous mondial incontournable de la planète 2-roues. À cette occasion, la Mutuelle des Motards est allée à la rencontre des constructeurs, équipementiers et accessoiristes afin de suivre au plus près l’évolution du marché. Un regard de spécialiste indispensable pour toujours garder deux roues d’avance !

Yannick Bournazel, chargé du “Catalyseur”, la cellule Innovation de la Mutuelle des Motards, revient sur les éléments marquants de cette 77e édition du salon de Milan :

Le salon de l’EICMA, un rendez-vous majeur 

Notre groupe “partage de l’expertise technique” est constitué de professionnels aux profils multiples (commercial, communication, marketing, classification des modèles de motos, etc.) afin de favoriser les échanges tout en apportant des regards différents. Le salon de Milan est un moment clé de nos recherches car cet évènement est le point de convergence des passionnés du monde entier. C’est une étape incontournable, riche par la présence de nombreux exposants, dont une part importante n'est pas encore distribuée en Europe, et par son programme d’animations très diversifié. Autre atout de ce salon : deux journées spécifiquement dédiées aux professionnels, ce qui nous permet d’explorer en détail toutes les tendances et de mener nos investigations en direct auprès des principaux acteurs du secteur. 

Grâce à cette veille active, nous sommes par exemple en mesure d’établir instantanément une classification précise des nouveautés présentées. Ainsi, dès que le salon ferme ses portes, tous les motards peuvent obtenir une simulation tarifaire pour un contrat d’assurance adapté à chaque nouveau modèle, même avant sa mise effective sur le marché

Tendance du marché moto : le trail 

Sur le marché de la moto proprement dit, l’influence croissante de l’univers « trail » est sensible, tant sur les machines présentées que les accessoires consacrés aux voyages (bagageries, éclairages additionnels, supports de navigation, etc.). Cela fait écho à la prédominance des SUV sur le marché automobile. 

Aujourd’hui, les motards s’orientent en priorité vers des motos “tous usages”, capables d’arpenter un chemin ou d’enquiller de longues étapes autoroutières avec la même facilité

À côté de ce florilège de machines haut perchées, les motos hypersportives ne servent plus aujourd’hui que de vitrines technologiques, comme la Honda CBR 1000 RR-R SP, et leurs niveaux de ventes se sont effondrés. Reste à voir si cette orientation du marché sera durable ou pas.

Retrouvez toutes les vidéos de Moto Magazine au Salon de Milan ici !

Équipement des motos : une surenchère technologique

Au niveau des évolutions technologiques, nous avons constaté que de plus en plus de machines sont dotées d’une cartographie programmable, avec contrôle de traction modulable. Une avancée qui bénéficie aujourd’hui aux motos de moyenne cylindrée et qui serait susceptible d’améliorer la sécurité des utilisateurs. Néanmoins, nous constatons que l’ajout de ce système s’accompagne quasiment toujours d’un accroissement de la puissance. Il faut donc surveiller l’influence de ces aides à la conduite en comparant les statistiques d’accidentologie entre une machine équipée de ces assistances et le même modèle qui en est dépourvu. Impossible de tirer des conclusions trop hâtives ! 

Dans le même registre, la généralisation des écrans TFT pour l’instrumentation, avec de plus en plus de fonctions pilotables, ne va-t-elle pas augmenter le risque de distraction du conducteur ? Est-ce que l’ergonomie sera à la hauteur pour éviter ces méfaits ? Sans parler de l’impact sur le coût des réparations, ni du risque de vol de cet élément très onéreux (de 1 000 à 1 500 euros selon les modèles).

Équipement des motards : la diversification au programme

Concernant les équipementiers, nous avons vérifié qu’ils nourrissent de grandes ambitions sur le marché des gilets airbag, à l’instar de Dainese, le local de l’étape, qui y consacrait une gigantesque surface d’exposition. Nul doute que l’offre va encore se renforcer dans un futur proche. 

Gilet airbag : la Mutuelle offre 6 mois d’abonnement. Découvrez l’offre ! ►

La présence de nombreuses firmes asiatiques a également confirmé que l’ère de la copie conforme est en déclin au profit de la recherche et de l’innovation, notamment sur le marché des casques, vélo ou moto, mais aussi de tous les périphériques électriques, du moteur au clignotant. Toutefois, les questions concernant la pérennité des marques et le niveau de qualité atteint restent pour l’instant encore en suspens.

Connaissez-vous le niveau de protection réel de votre casque ? Certimoov les teste pour vous ! ► 

L’avenir de la moto électrique ?

L’autre tendance de fond est la diversification des marques, qui évoluent pour s’adapter aux enjeux de demain. L’exemple le plus marquant est la société Dell’Orto, historiquement connue comme leader dans le domaine du carburateur, qui a noué un partenariat avec la firme Energica Motor Company, spécialiste des motos électriques hautes performances, afin de développer une unité de contrôle pour motoriser des 2-roues électriques.

Souhaitant investir le secteur de la moto électrique, la marque italienne Emula a présenté le prototype le plus spectaculaire du salon. Il s’agit d’une machine conçue autour de l’expérience client, pour gommer tous les inconvénients reprochés par les motards à une moto électrique. Ainsi, non seulement la moto émettra un vrai son de moteur, sera équipée d’un sélecteur de vitesses mais en plus, elle vibrera “comme une vraie”. L’objectif est de donner les mêmes sensations au conducteur que s’il était au guidon d’une moto thermique. Encore plus fort, à chaque démarrage, il sera possible de choisir quel engin piloter : bicylindre 250 cm3 deux-temps, bicylindre 800 cm3 quatre-temps ou encore quatre cylindres 600 cm3 quatre-temps. En fonction de votre choix, tous les paramètres seront alors ajustés en conséquence, du ratio de boîte à la sonorité. 
Un concept très intrigant qui nous a évidemment, en tant qu’assureur, interpellés : comment assurer ce type de machine ?