SOUSCRIRE

Téléphone

Prenez contact avec nos chargés de clientèle au téléphone OU un chargé de clientèle vous rappelle gratuitement

04 67 50 67 50

être rappelé Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Trouver un bureau

Consultez la liste des bureaux et délégations de votre région ou au plus près de chez vous et venez nous renconter

bureaux et délégations Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Envoyer un email

Besoin d'exprimer une demande particulière : remplissez notre formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

faire une demande Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Devis en ligne

Réalisez un devis en ligne et découvrez tous les avantages que proposent la Mutuelles des Motards avec des offres adaptées à vos besoins

Réaliser un devis Nouvelle fenêtre
Newsletter

Liberty Rider testé pour vous

29/05/2017 mis à jour le 30/05/2017
  • Test
  • Technologie
Liberty Rider

Lancée en juin dernier, Liberty Rider a déjà conquis 85 000 motards. Cette appli permet de détecter une chute à moto et, le cas échéant, d’alerter les secours en géolocalisant l’accident. Guillaume Pallot, délégué bénévole de la Mutuelle des Motards, a testé cette invention française qui vient d’obtenir le label « Prix innovation sécurité routière 2017 ».

Conçue par des motards

C’est en sillonnant la campagne toulousaine qu’Emmanuel Petit a imaginé Liberty Rider. Avec la complicité de trois autres fondus de moto, il développe cette application qui se définit comme « l’ange gardien des motards ». Car chacun sait que la rapidité d’intervention des secours est déterminante en cas d’accident. Et surtout en rase campagne où, faute de témoins, personne ne donne l’alerte.

photo-equipe-1.jpg

Réactivité maximale

Liberty Rider répond à cette problématique. Fort d’un algorithme maison dont le développement aura nécessité la simulation de 200 chutes à moto, l’appli utilise l’accéléromètre du smartphone pour détecter un accident. Au moindre doute, Liberty Rider interroge le motard sur sa situation et, si besoin, lui envoie les secours après leur avoir communiqué sa position exacte.

Rassurer et informer

Guillaume Pallot, délégué bénévole à Lyon et informaticien de profession, utilise cette appli depuis son lancement. Curieux de toutes les nouvelles technologies, il utilise Liberty Rider à la fois pour rassurer ses proches et aussi pour informer les motards qu’il rencontre à la délégation. « Par chance, je nai pas encore eu à tester la rapidité d’intervention des secours en cas de pépin ! En fait, Liberty Rider, c’est comme le casque qu’on porte toujours en espérant ne jamais avoir à en vérifier l’efficacité » plaisante-t-il.

guillaume.JPG

Facile et pratique

Guillaume salue en premier lieu la simplicité d’utilisation. Après quelques minutes consacrées à sa configuration, il suffit de lancer l’appli avant chaque sortie et d’appuyer sur le bouton “Go“. Instantanément, Liberty Rider envoie un SMS au(x) contact(s) de son choix pour leur signifier qu’il prend la route. « Par-delà sa dimension sécurité, Liberty Rider nous permet aussi de mieux nous organiser au quotidien. D’un simple clic, je signifie à ma femme que je quitte le bureau et que je serai là d’ici une ½ heure. Une fonctionnalité très appréciable pour des jeunes parents », nous assure Guillaume. Et en cas de retard, inutile de se mettre la rate au court-bouillon puisqu’il est possible de suivre la progression de l’utilisateur en temps réel sur une carte.

liberty 3.JPG

Confidentialité garantie

J’apprécie aussi cette appli car elle n’est pas trop intrusive en matière de vie privée. Liberty Rider ne te piste pas 24/24 comme le font tant d’autres applis

Un attachement à la protection de la vie privée que partage le créateur de l’appli, Emmanuel Petit, qui assure ne pas monétiser les données de ses utilisateurs. Pour développer son entreprise qui compte déjà 14 employés, Emmanuel compte à la fois sur une version premium payante, disponible depuis le 10 avril, et sur la mise en place de partenariats avec des professionnels de la moto. « Nos membres auront accès à des rabais sur l’entretien courant ». Un modèle autrement plus vertueux que de piller les données privées des utilisateurs pour afficher de la publicité aussi ciblée qu’intrusive. Bravo.