Reportage

3 questions à ... François Barrois, Journaliste, Essayeur moto et Rédacteur en Chef de hors-série

04/08/2021 mis à jour le 06/08/2021
  • Interview
François Barrois

1/ Depuis combien d’années travailles-tu à MotoMag ? C’était un rêve d’enfant de travailler dans le journalisme moto ?

Même si je n’osai même pas imaginer devenir essayeur moto un jour, je me suis toujours vu journaliste (j’avais déjà lancé le magazine du collège !). Suite à un stage chez MotoMag alors que je passai le permis moto, ce métier m’est apparu comme une évidence. Et le rédacteur en chef m’a rappelé quelques mois après pour m’engager. C’était il y a 15 ans et depuis, je travaille toujours avec autant de plaisir aux éditions FFMC.

"François Barrois"

2/ Depuis peu te voilà en plus de journaliste, rédacteur en chef de hors-série. Est-ce une pression supplémentaire, différente, voire complémentaire ?

J’ai toujours aimé varier les plaisirs d’écriture entre essais, comparatifs, reportages, sujets sur le tourisme ou les tests d’équipements. Prendre en charge la totalité d’un magazine m’apparaissait donc comme une suite logique et un beau challenge. Malheureusement, le Covid a bien chamboulé nos agendas en plus de me mettre personnellement hors course au pire moment. Se réorganiser tout en continuant mon travail déjà prenant aux essais était donc un challenge encore plus grand, mais grâce au soutien de personnes aussi compétentes qu’Alexa (notre secrétaire de rédaction), Magalie (notre maquettiste) ou encore mes confrères pigistes, nous sommes parvenus à livrer un bon magazine dans les temps.

Je retiendrai donc surtout qu’avec une bonne équipe et une bonne ambiance, rien n’est impossible ! 

3/ Tu peux nous raconter ton meilleur souvenir ou une anecdote sur un essai/présentation presse ?

Il y en a déjà tellement ! Puisque l’on parle ici de Trail, je pense que l’essai exclusif de la Royal Enfield Himalayan à travers l’Inde jusqu’à la route la plus haute au monde (Khardung La Pass) était une sacrée aventure ! Notre comparatif de tout petits trails depuis Athènes jusqu’à la fameuse route Transfăgărașan, via le Trans Euro Trail Bulgarie puis en Roumanie et au milieu des ours était lui aussi mémorable. Enfin descendre la piste olympique de Bobsleigh de Sarajevo, en compagnie des pilotes que sont Chris Birch et Laïa Sanz lors du KTM Rally en Bosnie complète mon top 3. Mais je pourrai aller jusqu’à cent sans problème, tellement ce métier est passionnant !