Actus

Alerte vol département 44

30/11/2021
motard seul

Depuis plusieurs mois, la Mutuelle des Motards et ses partenaires constatent une hausse des vols de 2-roues motorisés dans le département de Loire-Atlantique (44) et notamment à Nantes et ses environs. Si vous résidez ou circulez dans ce secteur, suivez tous nos conseils pour bien protéger votre machine.

1 - Utilisez tous les antivols à votre disposition

La majorité des voleurs sont opportunistes et pressés. Ils privilégient donc les engins peu ou pas protégés. En multipliant les dispositifs antivol, vous augmentez considérablement vos chances de les décourager. En plus de l’utilisation d’un antivol mécanique (impérativement classe SRA ou Certifié NF, recommandé par la FFMC), pensez à systématiquement verrouiller l’antivol de direction. Et n’oubliez jamais ces dispositifs, même si votre machine est équipée d’une alarme ou d’un traceur GPS !

2 - Ne laissez pas votre antivol traîner au sol

Coyote Secure - OFFRE SOCIÉTAIRE INÉDITE - 50€*

Coyote Secure - localisation et récupération après-vol 

- 50€ offerts sur les frais de mise en service et remboursement de la franchise vol

- Votre traceur Coyote à 149 € (au lieu de 199 €)

- Installation gratuite par un professionnel

- Abonnement à 9,99 € par mois ou 119 € par an

 - Garantie « retrouvé ou remboursé »

Si l’antivol que vous avez verrouillé repose sur le sol, il devient très vulnérable. À coups de masse ou à l’aide d’une meuleuse, il devient plus facile à forcer.

N’oubliez pas également de toujours fixer votre antivol à un élément non-démontable de la moto (bras oscillant, cadre, fourche complète).

3 - Reliez toujours votre machine à un point fixe

Pour garantir l’efficacité de votre antivol, pensez à toujours l’utiliser pour attacher votre machine à un point fixe (arceau dédié sur les parkings 2-roues, poteau, mobilier urbain, etc.).

Dans les cas où le recours à ce point fixe n’est pas possible, vous pouvez alors relier votre antivol à celui d’une autre moto déjà stationnée, en prenant garde de ne pas l’entraver.

Dans l’idéal, l’utilisation de l’antivol et le recours à un point fixe est également une excellente précaution dans un garage ou un parking fermé (25 % des vols).

4 - Utilisez un traceur GPS

En équipant votre machine d’un traceur GPS, vous avez alors 75 % de chances qu’elle soit retrouvée dans les 48 heures et généralement intacte.

N’attendez pas pour profiter de l’offre spéciale sociétaire que propose la Mutuelle des Motards sur le traceur autonome Coyote Secure, dissimulé par un professionnel, qui permet de localiser votre véhicule volé, même dans les sous-sols et les zones blanches, en cliquant ici.

5 - Choisissez un lieu de stationnement le plus sûr possible

Dans l’espace public, sélectionnez votre lieu de stationnement dans un endroit très fréquenté et si possible correctement éclairé la nuit (30 % des vols se déroulent entre 22 heures et 6 heures). Veillez à ne pas gêner les piétons et autres usagers de la voirie tout en respectant la réglementation relative au stationnement. Dans la mesure du possible, éloignez votre machine de la voirie, pour éviter les vols par enlèvement à l’aide d’un fourgon. Si vous vous garez régulièrement dans le même quartier, alternez les lieux de stationnement pour ne pas créer d’habitude ni être repéré.

6 - Si vous vendez votre 2-roues, redoublez de vigilance

Vous avez publié une annonce pour vendre votre machine et recevez des sollicitations.

Attention, évitez absolument de fixer vos rendez-vous à votre domicile ou devant votre lieu de garage (box privatif, parking collectif, etc.), ce qui donnerait de précieuses informations à un voleur potentiel.

Préférez plutôt un lieu public fréquenté (parking de supermarché, devant votre concessionnaire, etc.). Si vous souhaitez être encore plus dissuasif, visez la proximité immédiate d’un poste de police ou d’une gendarmerie !