SOUSCRIRE

Téléphone

Prenez contact avec nos chargés de clientèle au téléphone OU un chargé de clientèle vous rappelle gratuitement

04 67 50 67 50

SOUSCRIRE

Trouver un bureau

Consultez la liste des bureaux et délégations de votre région ou au plus près de chez vous et venez nous renconter

bureaux et délégations Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Envoyer un email

Besoin d'exprimer une demande particulière : remplissez notre formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

faire une demande Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Devis en ligne

Réalisez un devis en ligne et découvrez tous les avantages que proposent la Mutuelles des Motards avec des offres adaptées à vos besoins

Réaliser un devis Nouvelle fenêtre
Le Mag

Totalement connectés

05/03/2018 mis à jour le 06/03/2018
madame techno

Les applications dédiées à la pratique du deux-roues motorisé se multiplient. Elles permettent d’optimiser et de sécuriser ses déplacements et certaines peuvent même sauver des vies. Bientôt reliées à des objets connectés, tels nos gants, elles vont totalement révolutionner notre façon de rouler.

Mode moto de Waze et Goggle Map

Entièrement gratuite et très populaire avec près de dix millions d’utilisateurs en France, Waze permet déjà de bénéficier de l’état du trafic en temps réel et d’itinéraires alternatifs de façon fiable. Avec les nouvelles fonctionnalités adaptées aux conducteurs de deux-roues, il est aujourd’hui possible d’obtenir des itinéraires adaptés, basés sur les informations remontées par d’autres utilisateurs de motos et scooters. L'estimation de l'heure d'arrivée est donc plus précise et les itinéraires de substitution sont réellement validés par d’autres motards et scootéristes. Ainsi, le service s’améliorera mécaniquement au fil de l’accroissement de la communauté. De son côté, Google Maps vient également de déployer une navigation spécialement dédiée aux motos, en plus de celles déjà réservées aux piétons, aux vélos, aux automobiles et aux transports en commun, mais pour le moment exclusivement en Inde. Son déploiement dans le reste du monde s’effectuera au fil des mises à jour.

Liberty Rider

Pour rendre ses déplacements encore plus sûrs, l’application Liberty Rider (disponible gratuitement sur Android et sur iOS) dont la Mutuelle est partenaire, détecte une chute et prévient automatiquement les secours. Elle permet aussi de suivre la progression de l’utilisateur en direct, ce qui rassure les proches. « J’apprécie aussi cette appli car elle n’est pas trop intrusive en matière de vie privée. Liberty Rider ne te piste pas 24/24 comme le font tant d’autres applis », précise Guillaume Pallot, délégué bénévole de la Mutuelle des Motards à Lyon. Une version premium payante (4,99 €/mois) donne accès à davantage de fonctionnalités (SMS personnalisés, sauvegarde des trajets favoris, fonction pause, etc.).

Staying alive

L’application Staying alive permet de géolocaliser les Défibrillateurs Automatiques Externes (DAE) dans le monde entier afin d’accéder à l’appareil le plus proche en cas d’urgence. Elle comprend aussi des tutoriels pour apprendre les gestes qui sauvent et pour utiliser un défibrillateur. De plus, les utilisateurs professionnels (professionnels de santé, pompiers) ou les personnes ayant reçu une formation aux gestes de premiers secours (PSC1, PSE2, SST, BLS, etc.) peuvent également s’inscrire comme «  bon samaritain ». Ainsi, s’ils se trouvent à proximité d’une victime en arrêt cardiaque, ils sont susceptibles d’être sollicités par les services de secours qui leur proposeront d’intervenir en attendant l’arrivée des pompiers. Une fonctionnalité indispensable qui a déjà convaincu la brigade de sapeurs-pompiers de Paris et le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) du Lot-et-Garonne. Gageons qu’elle équipera bientôt d’autres brigades de secours du territoire Français.

Liberty Racer : bientôt des gants connectés !

Associé à la start-up Liberty Rider, l’équipementier Racer, mondialement connu pour ses gants de ski, a présenté les premiers gants connectés lors du dernier Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. Une fois reliés à l’application Liberty Rider, ils permettront au conducteur d’informer l’ensemble de la communauté de la présence d’un danger sur la route ou de recevoir des informations via des leds et des vibrations (vitesse supérieure à celle préalablement définie). Bien sûr, la fonctionnalité principale, à savoir l’appel des secours en cas de chute, s’effectuera sans qu’il soit nécessaire de sortir le téléphone de sa poche. Des tests sont prévus durant tout l’été avant que la commercialisation ne débute fin 2018. 

TOTALEMENT CONNECTÉS : QU’EN PENSEZ-VOUS ?

3 questions à : John, fondateur du blog 4h10.com

Que pensez-vous de l’évolution du monde de la moto liée à la révolution numérique ?
Globalement, c’est très positif. D’une part, cela permet un accès rapide et gratuit à des informations de qualité, ce qui démocratise l’accès à ce milieu. Autrefois, il n’y avait que les supports papier pour s’informer et les jeunes générations n’ont plus ces habitudes. L’information qu’ils recherchent doit être accessible immédiatement et avant tout pratique. Internet est donc idéal pour cela, même s’il est vrai que les sujets d’investigation n’y ont, pour des questions de budget, pas leur place. D’autre part, les nouveaux outils mis à disposition des amateurs de moto peuvent leur faciliter la vie, voire la sauver dans le cas de Liberty Rider. En effet, je crois qu’aujourd’hui, on est sorti du carcan de la passion unique. La moto fait partie de tout un univers où se côtoient l’art, la musique, la mode, la nourriture… Mais il faut aussi savoir sortir du numérique pour échanger entre humains dans la « vraie » vie. C’est la raison pour laquelle nous organisons chaque année à Paris le Midnight Garage Festival.

Utilisez-vous des applis ou des objets connectés au quotidien ?
Non, pas au quotidien car je roule essentiellement en ville. Par contre, dès que j’effectue un long trajet, j’utilise Liberty Rider et, depuis qu’il est mis en service, le mode moto de Waze, très efficace.  

Quelles sont les pistes d’innovation en la matière ?
Si j’en avais, je les garderais pour moi (rires). Je crois que toutes les innovations qui joueront le rôle de facilitateur de conduite ou qui apporteront un vrai avantage en matière de sécurité ont un bel avenir devant elles. Pourquoi pas un casque connecté, avec vision tête haute par exemple ? Les autres fonctions, comme démarrer sa moto à distance depuis son smartphone, resteront dans le domaine du gadget.

—————
3 questions à : Cédric, fondateur du blog lemoniteurhorsdesclous.fr

Que pensez-vous de l’évolution du monde de la moto liée à la révolution numérique ?
L’aspect très intéressant de ces évolutions, c’est qu’elles modifient le mode de relations entre motards. Avec la multiplication des applis, l’aspect communautaire prend une place prépondérante. Le bouche-à-oreille fonctionne à plein pour recommander une appli, qui elle-même vient renforcer la communauté. C’est d’ailleurs de cette façon que des motards qui sont a priori hermétiques à ces changements, les plus anciens généralement, s’enhardissent et franchissent le pas. Et souvent, ils deviennent les plus fervents ambassadeurs des applis qu’ils utilisent. Cela transforme les façons de pratiquer la moto en profondeur, car cela apporte de l’instantanéité, par exemple pour se fixer un rendez-vous pour une balade. Après, il y a aussi des dérives, comme tous ceux qui roulent en permanence avec la go-pro vissée au casque, en se rêvant une hypothétique célébrité de youtubeur. Alors que sans en abuser, le fait de filmer à moto s’inscrit aussi dans cette notion de partage avec la communauté, de nouvelle pratique de la moto.

Utilisez-vous des applis ou des objets connectés au quotidien ?
J’utilise Nousmotards, une appli communautaire, et Liberty Rider. En fait, après avoir installé une appli, on dépasse la fonction pour entrer dans la communauté. On fait des rencontres, on partage tous les bons tuyaux, on s’entraide pour l’entretien courant. En fait, ces applis ont pris le pas sur les réseaux sociaux et les forums « à l’ancienne ». Et maintenant, les notifications s’affichent en direct au guidon. C’est en quelque sorte le salut motard 2.0.

Quelles sont les pistes d’innovation en la matière ?
Je vais bientôt essayer le feu de casque Cosmo Connected. Un feu stop à hauteur des yeux des autres conducteurs, cela semble pertinent et peut apporter un avantage en terme de sécurité. Mais je crois que ce genre d’équipement percera vraiment sur le marché lorsqu’il sera intégré au casque dès sa conception. Dans le même genre, le gant connecté que développe Liberty Rider est une bonne piste qui permettra aussi de se passer de l’écran au guidon, d’éviter un rajout. En général, on sait que les gens n’aiment pas les contraintes et évitent si possible d’avoir à rajouter un élément sur leur équipement. L’avenir est donc aux innovations « intégrées ».

—————
3 questions à : Walane, Youtubeur moto depuis 3 ans

Que pensez-vous de l’évolution du monde de la moto liée à la révolution numérique ?
En fait, c’est naturel pour moi puisque j’ai découvert la pratique de la moto et tout l’univers du milieu motard sur Youtube. C’est directement cela qui m’a donné envie de débuter et d’acheter ma première moto, une 125 cm3. Et dès que j’ai commencé à rouler, j’ai aussi commencé à filmer. D’ailleurs, mes deux premières vidéos ont été réalisées dans la foulée de mes premiers tours de roues. Ensuite, j’ai pris un peu de recul le temps de me perfectionner, tant en montage vidéo qu’en conduite. C’est une fois le permis toutes cylindrées en poche que je me suis remis à la caméra de façon plus assidue, jusqu’à aujourd’hui, où je suis désormais occupé à plein temps sur ma chaîne. Une évolution qui était totalement inconcevable il y a à peine un an.

Utilisez-vous des applis ou des objets connectés au quotidien ?
À part une appli qui n’est pas encore sortie, et pour laquelle vous en saurez bientôt davantage, je ne me sers que de l’intercom et de la caméra. De toute façon, selon moi, tout ce qui existe sur le marché actuellement n’est pas assez abouti, incomplet et trop cher. C’est en quelque sorte une façon d’abuser d’une clientèle de passionnés. 

Quelles sont les pistes d’innovation en la matière ?
Il devrait y avoir beaucoup plus d’interactions entre le véhicule et son conducteur. À moto, à part de rares options constructeurs, toujours proposées au prix fort sur des modèles déjà haut de gamme, il n’y a rien. C’est même étonnant de faire ce constat dans l’époque où l’on vit ! En fait, je crois que les choses vont changer d’ici peu et que dans un an environ, nous allons assister à un déferlement d’objets connectés et d’applis en tous genres.