SOUSCRIRE

Téléphone

Prenez contact avec nos chargés de clientèle au téléphone OU un chargé de clientèle vous rappelle gratuitement

04 67 50 67 50

SOUSCRIRE

Trouver un bureau

Consultez la liste des bureaux et délégations de votre région ou au plus près de chez vous et venez nous renconter

bureaux et délégations Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Envoyer un email

Besoin d'exprimer une demande particulière : remplissez notre formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

faire une demande Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Devis en ligne

Réalisez un devis en ligne et découvrez tous les avantages que proposent la Mutuelles des Motards avec des offres adaptées à vos besoins

Réaliser un devis Nouvelle fenêtre
Mouvement Motard

Enfin des plaques d'égout qui ne glissent plus !

17/05/2019 mis à jour le 22/05/2019
  • Sécurité

La plaque d’égout glissante est la bête noire des motards depuis déjà plusieurs générations. Déjà peu sûre par temps sec, elle devient un piège redoutable lorsqu’il pleut. Sensibilisée à ce danger par la FFMC de l’Aude (11), la ville de Narbonne a noué un partenariat avec la firme Pont-à-Mousson, principal fabricant hexagonal de fonte de voirie, afin d’expérimenter à grande échelle un nouveau dispositif antidérapant. Une innovation au service de la sécurité des conducteurs de deux-roues qui devrait, à terme, se déployer dans l’hexagone.

La majorité des motards le savent, poser ses roues sur une plaque d’égout, c’est prendre le risque d’être déséquilibré, de perdre le contrôle de sa machine, voire de chuter. Lors d’un freinage, d’une accélération et particulièrement en virage, l’adhérence de ces regards métalliques est largement sujette à caution. Elle devient même quasi-nulle en cas de pluie. Forts de ce constat, répété en boucle aux gestionnaires de voirie depuis de nombreuses années, les militants de la FFMC 11 ont sollicité l’équipe de la mairie de Narbonne afin d’étudier conjointement une solution à ce problème de sécurité qui n’affecte pas seulement les motards, mais aussi tous les autres usagers de deux-roues, dont les cyclistes.

Élus et techniciens impliqués dans la sécurité des deux-roues

« La concertation a débuté en juillet 2018 avec les élus et les services techniques de la ville de Narbonne. Nous avons travaillé en bonne intelligence avec des personnes concernées et réellement impliquées sur les questions de sécurité. Très vite, un premier dispositif de recouvrement des plaques existantes à l’aide d’enrobé spécifique a été testé par la mairie, mais il ne donnait pas satisfaction en matière de longévité. Engagés eux aussi dans le projet, les techniciens de la firme Pont-à-Mousson ont donc élaboré un nouveau concept de plaque d’égout intégrant dès la fabrication le revêtement antidérapant, y compris sur le support d’encadrement de la plaque », présente Jean-Louis Ferrand, coordinateur de la FFMC 11.

Tests concluants

Déjà utilisé depuis plusieurs années au Royaume-Uni dans la commune de Bristol, un procédé similaire a donné entière satisfaction aux gestionnaires de voirie et il fait encore l’unanimité auprès des motards locaux. « J’ai moi-même testé les premières plaques installées à Narbonne, en me mettant volontairement en difficulté. J’ai enchaîné, à différentes allures, les freinages et les prises d’angle sans réussir à faire déraper les pneus. Et même les tentatives de “burn“ se sont soldées par un échec. Ce dispositif est vraiment bluffant d’efficacité », poursuit Jean-Louis.

Avec une durée de vie de 10 ans garantie par le fabricant et un surcoût modéré (7 à 10 %), ces plaques d’égout ont d’ores et déjà convaincu les élus de Narbonne, qui se sont engagés à équiper toutes les zones sensibles (courbes, carrefours giratoires, etc.) de l’agglomération. Une centaine de regards vont être dotés de ce dispositif d’ici l’été.

Pistes de développement

Devenue ville pilote en la matière, Narbonne suscite déjà l’intérêt d’autres communes soucieuses de la sécurité de leurs administrés utilisateurs de deux-roues, motorisés ou pas. Dans le mouvement motard, l’effet boule de neige est également en cours : «

Plusieurs antennes de la FFMC (Pyrénées-Orientales, Hérault, Gironde, Guyane, etc.) nous ont contacté pour entamer elles aussi des démarches afin de promouvoir cette nouvelle génération de plaques auprès des différents responsables de voirie de leur secteur. De son côté, le fabricant s’est engagé à développer des plaques rectangulaires qui permettront d’équiper aussi les regards téléphoniques

Jean-Louis Ferrand

Partie prenante du mouvement FFMC avec lequel elle a initié un groupe de travail sur les zones à risques, la Mutuelle des Motards soutient sans réserve ces initiatives, qui contribuent directement à améliorer la sécurité des usagers vulnérables