Conduite et sécurité

Signes motards : leçon de codes

05/12/2016 mis à jour le 18/10/2019
  • Motard
Motard faisant un signe "V" avec ses doigt pour saluer les autres motards

Difficile de discuter en 2 roues. Raison pour laquelle les motards échangent moult signes sur la route. Question de convivialité, de solidarité motarde aussi, question pratique enfin. Avec la Mutuelle des Motards, décryptez les principaux codes.

Jamais de la main droite

En 2 roues, la main droite ne peut quasiment jamais quitter le guidon : elle actionne en effet le frein avant et la poignée de gaz. Raison pour laquelle la gestuelle motarde renvoie aujourd'hui encore aux signes, qui font appel à (presque) tous les membres.

  • Salut. Signe de la main gauche, à hauteur de guidon, avec deux doigts en V, pour singer une victoire en Grand Prix ou faire référence aux combats motards, contre la vignette notamment. Variations : un seul doigt, piqué vers le sol, ou deux doigts joints.
  • Merci. Signe du pied droit lorsque l’on dépasse un motard ou que l’on remercie une voiture d'avoir facilité le passage. En accélération et en dépassement, ce signe évite de lâcher le guidon, ce dont personne ne se plaindra. Attention, certains non-initiés interprètent ce mouvement de jambe comme la promesse d'un coup de pied : c'est tout le contraire d'une agression.
  • Bis repetita. Les deux premiers signes sont parfois remplacés par un signe de la tête, notamment en milieu urbain où la circulation mérite toute l'attention des 2 roues.
  • Danger. De face, l'appel de phare, c'est le signal d’un danger, compris par tous. Mais les débutants en 2 roues, n'osant pas lâcher le guidon pour saluer, l'utilisent souvent pour répondre à un salut. À proscrire pour éviter toute mauvaise interprétation. Notez que l'appel de phare, combiné avec un signe de la main (à plat et de haut en bas) indique qu'il faut ralentir car le danger est proche.
  • Danger bis. Lorsqu'un motard vous précède, il vous préviendra d'un danger (gravillons, mauvaise adhérence, flaque de gasoil, objet au milieu de la chaussée) en laissant traîner le pied par terre ou tout près du sol, de préférence du côté où se trouve le danger. Il peut également le pointer du doigt.
  • Clignotant. Si un motard ou un scootériste oublie d'éteindre son clignotant, alertez-le en alternant les vôtres, et en lui ouvrant et fermant plusieurs fois la main avec le bout des doigts pour l'alerter
  • Fiat Lux. Si vous croisez un motard dont les feux sont éteints, ou que vous roulez derrière un motard dont le feu de stop n'est pas allumé : ouvrez et fermez plusieurs fois la main avec le bout des doigts, comme pour le clignotant.
  • U-turn. Demi-tour : la main vers le haut tourne en rond avec l'index tendu.
  • Faim, sommeil, etc. Faites comme dans la vie de tous les jours, ces gestes n'ont pas attendu l'invention du quatre-cylindres !