Conseils et expertise

Guide du Trail : Comment préparer son trail pour le off-road ?

21/07/2022 mis à jour le 11/08/2022

Si vous avez l’intention de rouler régulièrement dans les chemins, il va vous falloir préparer votre moto avec un équipement trail adapté, tant pour préserver ses performances que pour la protéger des avaries.

Nos experts font le point sur les modifications les plus utiles pour progresser sans stresser.
Avec le concours de Sonia Barbot, quintuple championne de France de rallye routier, passionnée de moto sous toutes ses formes, et inconditionnelle de la catégorie Trail !

Quels pneus choisir ?

Le premier critère de choix pour vos pneumatiques est le type de chemins que vous comptez emprunter.

Sur des pistes sèches et correctement damées, un profil 60 % route/40 % chemins suffit largement. Mais si vous comptez arpenter des chemins de terre après la pluie (terrain gras), mieux vaut vous orienter sur un profil 40 % route/60 % chemins, qui gardera de l’adhérence dans ces conditions spécifiques. Les pneus plus radicalement orientés off-road (20 % route/80 % chemins) ne se justifient que dans les terrains très instables (bourbiers, pierriers) et dans les endroits escarpés.

N’utilisez pas de pneus réservés à la compétition, non autorisés sur la voie publique (rappel, un chemin est une voie publique, sauf exception).

 

rouler avec une moto trail

 

Les accessoires trail indispensables : Comment bien équiper sa moto pour du tout terrain ? 

Élargisseur de béquille

Quand le sol n'est pas stable, cette petite plaque additionnelle est indispensable pour éviter que la béquille ne s’enfonce, surtout si votre moto est lourde.

Vous en trouverez chez tous les bons accessoiristes, ou si vous être bricoleur, vous pouvez en fabriquer une.

 

Garde-boue avant haut

Certains modèles peuvent être équipés indifféremment d’un garde-boue placé en haut sous le té de fourche ou en position basse près de la roue (par exemple, Yamaha propose un demi garde-boue haut pour la Ténéré 700).

Si vous comptez rouler sur des chemins boueux, privilégiez la première solution, car la gadoue qui s’accumule entre la roue et le garde-boue peut arrêter net votre progression.

Attention avec un garde-boue haut non prévu pour le modèle, car le moteur peut manquer de refroidissement (réduction de l'afflux d’air sur le radiateur).

 

Repose-pieds crantés

La position debout sur les repose-pieds est souvent nécessaire pour contrôler son Trail dans les chemins, d’où l’importance d’un bon grip.

Pour cela, certains modèles de Trails sont équipés d’origine de repose-pieds crantés avec patins de caoutchouc amovibles. Pour les autres, il faudra se tourner vers des modèles adaptables.

 

Grille de radiateur

Les projections de graviers provenant de la roue avant peuvent engendrer de sérieux dégâts au radiateur.

Des grilles de protection, conçues sur-mesure pour s’adapter à chaque modèle de moto, sont disponibles auprès des constructeurs et des accessoiristes.

 

Sabot moteur

La majorité des modèles sont d’origine pourvus d’un petit sabot moteur en plastique, juste utile pour éviter l’encrassement sous la moto, et parfois simplement fixé sur le moteur qu’il est censé protéger.

Mais pour rouler hors bitume, un sabot moteur renforcé, généralement en aluminium, s’avère très utile contre les chocs sur les pierres et les projections de gros cailloux.

Fixé sur des supports spécifiques sur le cadre, il est indispensable pour éviter d’endommager les carters moteur et le dessous du cadre. Ce type de sabot est donc un investissement vite rentabilisé. 

 

équiper sa moto pour du tout terrain

 

Crash-bar

En cas de chute, même à faible allure, les protections latérales de carénage préservent l’esthétique et la carrosserie de votre Trail et par la même occasion, votre portefeuille !

De plus, ces éléments facilitent la manipulation de la moto, notamment pour la relever après la chute.

 

Sélecteur de vitesses, pédale de frein et poignées repliables

Quoi de plus rageant que de se retrouver bloqué au milieu de nulle part à cause d’une commande tordue ou cassée ?

Des éléments repliables peuvent remplacer les éléments d’origines s’ils ne le sont pas. A défaut, prévoir des commandes de secours, à scotcher sur le guidon ou autre support.

 

Rétroviseur repliable

Toujours avec l’objectif de préserver les pièces d’origine, chères et pas toujours adaptées à la conduite tout-terrain, vous pouvez démonter les rétroviseurs d’origine et installer un modèle repliable du côté gauche uniquement (le rétro droit n’est pas obligatoire).

 

Béquille centrale

Bien pratique pour nettoyer et entretenir sa chaîne de transmission secondaire, fortement sollicitée en off-road, la béquille centrale permet aussi de faciliter les interventions sur les roues (réparer une crevaison, changer de pneus).

Son principal défaut est de réduire la garde au sol, ce qui peut s’avérer parfois pénalisant.

 

Filtre à air réutilisable

De nombreux accessoiristes proposent des éléments filtrants en mousse, dotés de capacités de filtration supérieures aux modèles d’origine en papier.

De plus, ces filtres en mousse sont lavables et réutilisables, ce qui rentabilise l’investissement dès la première révision.

Pour optimiser la protection contre les poussières, vous pouvez également installer un préfiltre dans le cornet d’admission de la boîte à air.

 

Echappement

L’échappement d’origine d’un trail peut ne pas être adapté au TT, car trop exposé, trop gros, trop encombrant et….trop cher à remplacer !


Vous pouvez le remplacer par un élément adaptable, sans oublier le pare-chaleur, indispensable pour ne pas risquer de graves brulures en cas de chute. Mais n’oubliez pas, plus que jamais, le bruit dessert la pratique de la moto, l’élément doit donc être homologué.

 

équiper son trail pour du off-road

 

La bagagerie idéale pour le tout terrain

  • Privilégiez des sacoches latérales souples, que vous pourrez placer le plus en avant possible pour préserver l’équilibre de la moto. 
     
  • Sur le réservoir, vous pouvez installer une petite sacoche à condition de choisir un modèle qui n’entrave pas les mouvements de direction et vous permet de vous tenir debout sans gêner.
     
  • Placez vos bagages encombrants, tel le matériel de bivouac, directement sur l’arrière de la selle, dans un sac étanche.

 

Bien gérer les assistances à la conduite

  • ABS : L’idéal est de pouvoir déconnecter l’arrière, afin de pouvoir bloquer la roue si besoin.
     
  • TC (contrôle de traction) : Impossible d’avancer dans la boue ou de mettre la moto en dérive à l’accélération si le TC n’est pas déconnectable. D’origine, certains modèles disposent d’un mode tout terrain moins intrusif, et d’autres permettent de déconnecter totalement le système. Si ce n’est pas possible, vous pouvez toujours retirer son fusible… Mais avant, lisez les conseils de Sonia.

 

Le conseil de Sonia Barbot :

Privilégiez votre frein arrière en off-road, il vous évitera bien des déconvenues. 

Je conseille quand même de garder fonctionnel l'ABS à l'avant si vous n'avez pas un passé d’enduriste, car la prise de freins avant dans certaines descentes caillouteuses est parfois fatale. 
Doser la pression sur le levier avec plus de 200 kilos de moto qui poussent est tout un art ! 

Pour les gaz, un trail se conduit sur le couple, et meilleure sera votre traction. Dans le sable, la neige ou la boue, il est nécessaire de déconnecter le TC pour pouvoir avancer sereinement. Mais sinon, je vous conseille de garder le TC en fonction. Si vous n'êtes pas très à l’aise, il vous pardonnera quelques erreurs de débutant qui vous auraient coûté une chute avec une moto sans assistance. 
Ne vous engagez pas dans une section si elle vous fait peur. Allez toujours voir à pied avant de faire votre choix. Et enfin, ne partez pas seul ou utilisez une application sécuritaire qui envoie votre position à un ami. 

Bon ride !

Auteur

Faire de la moto trail