Actus

3 questions à... Julien BELTOISE, Directeur du Circuit de Haute Saintonge

04/12/2020 mis à jour le 08/12/2020
  • Circuit
  • Interview
Haute saintonge

Nous sommes partis à la rencontre de Julien BELTOISE, Directeur du Circuit de Haute Saintonge. Trois questions, trois réponses !

1/ Sur le bilan 2020, comment avez-vous adapté votre organisation sur cette année particulière entre journées de roulage et évènements ?

Sur l’habituelle période de saison haute du 15 mars au 15 novembre, nous avons travaillé sur cinq mois au lieu de huit. Nous avons évidemment perdu plusieurs journée de roulage auto et moto mais c’est l’évènementiel qui a le plus reculé en nombre de dates, même si un léger regain en septembre et octobre s’est manifesté.
Il est difficile de s’adapter dans ce contexte car nous faisons partie des secteurs d’activités qui peuvent difficilement reporter et cumuler l’activité, le nombre de journées et notamment de week-ends dans l’année n’étant pas extensible, à l’image d’un restaurant qui ne peut pas doubler la capacité de sa salle ou proposer 6 services pour le déjeuner…
Nous nous sommes adaptés structurellement et financièrement, comme beaucoup d’entreprises, en réalisant des économies et en différant certains investissements.

2/ Des compétitions ou événements déjà prévus au calendrier de 2021 en 2, 3 ou 4 roues ?

Oui, comme chaque année, nous accueillerons trois compétitions moto : VIP Race début juin, Trophée de Ligue Nouvelle Aquitaine fin juillet et Trophée Ducati mi-septembre. Au total, nous aurons 34 journées moto en 2021 dont 28 journées de roulage et 6 journées de compétition ainsi qu’une compétition auto que nous organisons avec notamment les trois catégories de le Coupe Caterham.

Découvrir le circuit

3/ Y a t-il une activité que vous allez mettre plus en avant ou lancer pour 2021 afin d'amener une nouvelle clientèle à découvrir votre site ?

C’était déjà prévu pour 2020 mais la crise en a décidé autrement… nous avons un nouveau produit d’animation de groupes à destination des Entreprises pour leur incentive et animations clients appelé « Alpine Track Experience » qui propose des stages de pilotage sur des demi-journées ou  journées entière avec les nouvelles Alpine A110 et A110S. Accessible pour toute entreprise qui cherche une solution évènementielle, car le pilotage sur circuit est réellement accessible à tous quel que soit son niveau avec un bon encadrement pédagogique.
Je travaille aussi pour le futur de notre activité en concrétisant actuellement un projet de GT 100% électrique à usage exclusif sur circuit. Le prototype sera dévoilé d’ici quelques semaines.
Même si comme beaucoup j’ai grandi avec les odeurs d’essence et les sonorités des V10 et V12 de Formule 1, j’ai la conviction qu’il faut vivre avec son temps et avec l’ambition d’une meilleure intégration de notre activité et notre sport dans l’environnement. Cela passe par les énergies alternatives, aujourd’hui la batterie, demain la pile à combustible et l’hydrogène. Le sport automobile doit continuer à être un démonstrateur technologique et un influenceur, c’est pourquoi je me suis lancé dans cette nouvelle aventure.