Actus

3 questions à... Jérémy MARIN-CUDRAZ, Directeur du Pôle Mécanique d'Alès

20/11/2020 mis à jour le 24/11/2020
  • Circuit
  • Interview
Directeur Pôle Mécanique d'Alès

Nous sommes partis à la rencontre de Jérémy MARIN-CUDRAZ, Directeur du Pôle Mécanique d'Alès. Trois questions, trois réponses !

1/ En 2020, comment avez-vous adapté votre organisation sur cette année particulière entre journées de roulage et événements ?

Cette année est délicate à gérer pour tout le monde et le milieu des sports mécaniques a été particulièrement impacté. La première chose à faire a été de prendre des mesures sanitaires... Le point le plus bloquant concerne la restauration. Contrairement à certains circuits, nous n'avons pas de traiteur permanent. Nous avons donc mis en place un "drive" avec distribution de plateaux repas pour les organisateurs qui amenaient leur traiteur.

À l'issue du premier confinement, nous avons fait notre possible pour attribuer de nouvelles dates aux compétitions annulées. Nous avons ainsi pu accueillir le Trophée l'Aspi Racing, le Week-end Racing Cup et le Challenge Caterham.

Ensuite, nous avons encouragé les organisateurs de roulage à prendre le risque de maintenir. Je tiens d'ailleurs à tous les remercier car ils ont joué le jeu et la mobilisation des pilotes ne s'est pas fait attendre.
Ce second confinement est plus particulier. Nous en profitons pour permettre aux pilotes de haut niveau de s'entraîner (Lucas Mahias, Loris Cabirou, Yohan Rossel) et pour réaliser du développement ainsi que des tournages.

Vous l'aurez compris, l'objectif est de s'adapter, de mettre en place des protocoles et de maintenir le niveau d'activité en fonction de ce qui est autorisé.

2/ Des compétitions ou événements déjà prévues au calendrier de 2021 en 2, 3 ou 4-roues ?

Il est encore un peu tôt pour communiquer sur le calendrier 2021. Néanmoins, il y aura sans doute de belles surprises au niveau des compétitions, nous travaillons en ce sens. Nous savons déjà que l'Alestrem ne se fera malheureusement pas. En effet Janvier est bien trop tôt pour prendre le risque d'organiser une épreuve internationale qui regroupe 500 pilotes et 30 000 spectateurs sur le week-end. Néanmoins nous prévoyons de maintenir les épreuves organisées en 2020 avec entre 1 et 3 nouveautés en fonction du contexte. Il y aura donc bien du 2 et du 4 roues et peut-être même du nouveau pour les deux.

3/ Y a t-il une activité que vous allez mettre plus en avant ou lancer pour 2021 afin d'amener une nouvelle clientèle à découvrir votre site ?

Les infrastructures du Pôle Mécanique évoluent largement en 2021 avec un nouvel espace dédié au développement et aux événements d'entreprise.

Si nous sommes aujourd'hui reconnus comme référence en termes de développement électrique, nous comptons bien consolider cette position à travers nos équipements.

En ce qui concerne les événements d'entreprise, nous serons prêts en septembre avec de nouvelles salles de réception (610m² au total), mais c'est surtout au niveau de l'offre et de l'accompagnement que nous nous démarquons. C'est clairement notre objectif pour 2021. Bien entendu, cette diversification ne sera pas au détriment de la compétition et du loisir qui reste notre cœur de métier.