Accidents et vols

Dossier Spécial - Traceurs GPS

09/07/2021 mis à jour le 30/08/2021
  • Sécurité
  • Équipement
  • Vol

L’enquête sur les moyens de protection contre le vol réalisée cette année par 2-roues Lab’ révèle que 91 % des possesseurs de traceur GPS en sont satisfaits. Et ils ont raison, car c’est la seule parade vraiment efficace pour retrouver rapidement son véhicule. Dans trois cas de vol sur quatre, une moto équipée d’un traceur GPS est récupérée en bon état dans les 48 heures. Suivez notre guide et découvrez tous les avantages de ce dispositif.

Pourquoi utiliser un traceur GPS ?

Si vous avez la bonne habitude de cadenasser scrupuleusement votre machine à chaque arrêt avec un antivol mécanique de qualité (certifié NF/recommandé FFMC ou Classe SRA), vous avez remarqué qu’il est de plus en plus difficile de pouvoir s’arrimer à un point fixe. La raréfaction du mobilier urbain dans l’ensemble des grandes métropoles ainsi que des consignes de verbalisation de plus en plus strictes compliquent en effet l’exercice. À moins que la configuration de votre moto ne vous permette tout simplement pas de transporter un tel antivol, (comme c’est le cas sur un nombre croissant de modèles). Au final, dans la majorité des situations, l’antivol mécanique est un dispositif qui retarde le vol mais ne l’empêche pas. Et en cas de vol, vous êtes 51 % à être « dégoûté(e)s » car vous estimez que vous ne retrouverez jamais la même machine, comme nous l’apprend l’enquête menée en avril 2021 par 2-roues Lab’ . Dans ce contexte, pour pouvoir à nouveau profiter de votre 2-roues favori, l’utilisation d’un traceur GPS prend tout son sens.

Quel est l’intérêt d’un traceur GPS ?

Sans traceur GPS, une moto volée n’est retrouvée qu’une fois sur quatre, souvent tardivement et en mauvais état. Avec un traceur GPS, vous renversez cette proportion ! Vous avez alors 75 % de chance que votre machine soit retrouvée dans les 48 heures et pratiquement intacte. En effet, selon l’Observatoire des vols Coyote Secure, 43 % des engins dérobés sont provisoirement dissimulés dans un rayon de 500 mètres du lieu du vol, souvent dans un parking en sous-sol pour tenter de rendre muet le signal d’une éventuelle balise. Mais aujourd’hui, les progrès technologiques réalisés sur les traceurs GPS ont eu raison de ce stratagème et les véhicules équipés sont beaucoup plus souvent retrouvés. Toujours selon Coyote Secure, 91 % des véhicules équipés du traceur de la marque sont récupérés en 48 heures (auto et moto).

Comment fonctionne un traceur GPS ?

Un traceur GPS comprend deux éléments principaux : un récepteur GPS et un module de communication, téléphonique ou radio. Lorsqu’il est actif, il peut donc transmettre les coordonnées GPS du 2-roues selon trois technologies distinctes :  sur les réseaux mobiles (de Edge à 4G) via une puce solo ou multi-opérateurs, sur les réseaux wifi d’objets connectés et GPS (type LORA ou SIGFOX), ou sur un réseau spécifique d’ondes radio uniquement accessible aux professionnels.

Quels sont les différents types de traceurs GPS ?

Besoin d'un comparatif ? 

Retrouvez les tests des principaux traceurs du marché par Moto Magazine ! 

Les traceurs GPS se répartissent en trois catégories principales. Au sein d’une même catégorie, leurs caractéristiques peuvent varier sensiblement selon les modèles.

  • Nomade : Ce type de traceur GPS dispose de sa propre source d’énergie (batterie, piles) et doit donc régulièrement être rechargé (souvent sur port USB). De nombreux modèles nomades ne requièrent pas d’abonnement spécifique. Prix : à partir de 100 €
  • Temps réel : Ce type de traceur GPS vous indique la localisation de la moto en temps réel, souvent avec une fonction d’alarme en cas de détection de mouvement, alors que d’autres envoient des signaux à intervalles plus ou moins espacés. Il est généralement relié au faisceau électrique de la moto et impose une installation spécifique pour ne pas être facilement repéré par les voleurs. Prix : à partir de 250 €
  • Aveugle : Ce type de traceur GPS est dit « aveugle » car il est exclusivement posé par un professionnel qui est le seul à en connaître l’emplacement. De plus, il fonctionne sur un réseau d’ondes spécifique, insensibles au brouillage, et ne dispose pas d’interface utilisateur. En cas de vol, le propriétaire de la moto ne sait donc pas où elle se trouve. Après le dépôt de plainte, c’est donc le prestataire qui localise le véhicule et débute la recherche. Prix : à partir de 400 €.

Le projet de charte « traceurs GPS » de la Mutuelle des Motards

La Mutuelle travaille sur la question des traceurs GPS en collaboration avec tous les acteurs du secteur. L’objectif est d’encourager l’innovation en la matière, au bénéfice de tous les utilisateurs de 2-roues. Il s’agit également de favoriser les échanges entre les différents professionnels impliqués dans la lutte contre le vol, afin de pouvoir mieux prendre en compte cet excellent système qu’est le traceur GPS. En effet, plus nous pourrons retrouver de motos et moins la charge du vol pèsera dans le calcul de nos cotisations. Dans ce contexte, nous prévoyons d’ailleurs de faire évoluer nos conditions générales, qui imposent pour l’instant un traceur posé par un professionnel et disposant d’un abonnement de service

Détaille Yannick Bournazel, pilote du Catalyseur, la cellule innovation de la Mutuelle des Motards.

2-roues Lab’ : enquête 2021 sur les moyens de protection contre le vol / Focus traceurs GPS

  • 67 % des répondants connaissent l’existence des traceurs GPS mais seulement 7 % en sont équipés.
  • 1 répondant sur 5 qui ne possède pas de traceur GPS a l’intention de s’équiper.
  • 82 % des utilisateurs de traceur GPS l’ont adopté afin que l’on retrouve plus rapidement leur 2-roues.
  • 61 % des répondants non équipés de traceur GPS seraient prêts à le faire si cela devenait obligatoire pour assurer son 2-roues contre le vol.