Photo-bandeauheader-home1

Accueil : Assurance mutuelle des motards, ça rassure

La protection des conducteurs des 2 roues à moteur

Vous êtes ici : Assurance Moto, scooter... Assurance Mutuelle des Motards. Tarifs et assurance moto scooter et 125 en ligne. > Militant Assureur > Vous former

La Mutuelle des Motards, «prévention comprise»

 

La Mutuelle des Motards s'implique depuis près de 30 ans pour défendre la pratique du 2-roues, vous défendre et vous informer. Point d'orgue de cette démarche de militant assureur : la formation. Un motard ou scootériste bien formé est un citoyen de la route plus respectueux des autres, et surtout qui court moins de risque... Pour cela, la Mutuelle et ses partenaires du Mouvement motard ont développé des formations inédites qui font aujourd'hui référence dans le monde du 2-roues.

 

Formation : la clé de votre sécurité

 

La meilleure protection d'un motard ou d'un scootériste ? Depuis la création du premier 2-roues, la réponse n‘a pas changé : une véritable formation. Contrairement à la conduite auto, la conduite d’un 2-roues est une conduite dynamique. Comprendre les conséquences de l’effet gyroscopique et de l'énergie cinétique, savoir surgonfler ou sous-gonfler ses pneus en fonction des conditions climatiques, assimiler le fait qu’un 2-roues est d’ordinaire beaucoup plus véloce qu’une auto mais beaucoup moins manœuvrant dans une situation à risque… Conduire un 2-roues est un plaisir qui ne laisse pas beaucoup de place à l’improvisation. Fondée par les motards, pour les motards, la Mutuelle a développé avec ses partenaires du mouvement FFMC des formations inédites, qui font désormais référence.

 

Pour les ados : le BSR+

 

Votre enfant a 14 ans, il veut conduire un cyclo, synonyme pour lui d’autonomie, de liberté. La législation lui impose d’obtenir avant cela le BSR (Brevet de Sécurité Routière) créé en 1996 par les pouvoirs publics pour diminuer le nombre d’accidents chez les ados. Or le cahier des charges du BSR ne prévoit que 5 heures de circulation (dont 30 minutes d’évaluation) et rien en ce qui concerne les étapes du maniement du véhicule et les connaissances de l’accidentalité. La Mutuelle des Motards et le Mouvement FFMC considérant ce brevet insuffisant, le BSR+ a vu le jour : d’une durée de 12 heures, le stage aborde notamment les limites visuelles, les principaux scénarios d’accidents et la connaissance des autres usagers. Plus d'infos

 

Pour débuter : Prise en main 125

 

Depuis 1996, la Mutuelle et l’AFDM proposent « Prise en main 125 » (PEM 125), stage d’initiation conçu pour les débutants en 125. Plus d'infos

 

Pour le permis moto : le PASS

 

Face à la prolifération de « boites à permis » et des forfaits miracle, la Mutuelle a décidé de réagir en mettant sur pied le « PASS », un permis de conduire respectant la charte de l’AFDM. Prolongeant la philosophie du BSR+, du PEM 125 et du stage de PERF, le PASS alterne théorie, pratique et travail de groupe sur l’accidentalité, les limites physiologiques des conducteurs et les spécificités des 2-roues à moteur. Le rythme de formation est adapté à chacun. Ici, pas de stage intensif, pas de bachotage non plus : les leçons de circulation sont dissociées et comprennent un apprentissage de la conduite sur route. Après chaque séance, chaque élève remplit avec son formateur son livret de suivi de formation, et peut juger de sa progression et de ses lacunes. Pour les sociétaires de la Mutuelle, l’obtention du PASS permet de bénéficier pendant 2 ans d’une réduction de 20% sur les garanties RC et Dommages. Plus d'infos

 

Pour l'après-permis : le PERF

 

Véritable laboratoire pédagogique depuis 25 ans, annonciateur du BSR+, de Prise en main 125 et du PASS, le « stage de PERF » fut la première réponse des formateurs de la FFMC à l’accidentalité motarde. Destiné aux motards devenus autonomes avec leur gros cube, le stage de PERF se déroule sur un week-end, et la pratique occupe une place importante durant ces deux jours. Mais l’essentiel de l’enseignement, qui passe par l’utilisation correcte de la machine, porte sur l’apprentissage de ses limites, et plus encore des limites du conducteur. Prise de conscience des limites physiologiques (temps de réaction, réflexes « reptiliens »), lecture de la route et décryptage des automatismes de conduite, analyse des comportements des différents usagers et de leur perception du trafic selon le type de véhicule : autant d’objectifs pédagogiques déclinés théoriquement, puis en pratique. Pour les sociétaires, il est synonyme d’une réduction de cotisation permanente de 20% sur les garanties Responsabilité civile et Dommages. Plus d'infos