Photo-bandeauheader-home1

Accueil : Assurance mutuelle des motards, ça rassure

La protection des conducteurs des 2 roues à moteur

Vous êtes ici : Assurance Moto, scooter... Assurance Mutuelle des Motards. Tarifs et assurance moto scooter et 125 en ligne. > Conseils sécurité > Conseils de conduite > Le stationnement

Où et comment stationner en 2-roues ?

 

Trottoir ? Emplacement de voiture ? Parking payant ? Dans la société du tout-automobile, rien n’a véritablement été calculé jusqu'ici pour le stationnement des 2-roues. Un exemple avec Paris : malgré la création progressive de parkings motos, la capitale affiche 30 000 places disponibles pour environ 200 000 utilisateurs quotidiens de 2-roues…

 

Le trottoir : comment faire autrement ?

 

À vos risques et périls ! Si, du côté de nos voisins belges, un arrêté royal autorise le stationnement des 2-roues sur les trottoirs, c'est un peu la loterie dans l'Hexagone. Sur le trottoir, selon l’humeur des forces de l’ordre (ou leurs objectifs chiffrés), votre engin en stationnement sera, soit toléré, soit verbalisé pour gêne à la circulation des piétons.

La FFMC se mobilise régulièrement pour le développement du stationnement des 2-roues en ville, sensibilisant dans le même temps les conducteurs de 2-roues à un comportement respectueux des autres usagers, et notamment des piétons. Ainsi, la Charte signée en 2007 entre la Mairie de Paris et la FFMC notamment, recommande de « ne pas stationner sur les trottoirs étroits, privilégier le stationnement côté bordure de trottoir (plutôt qu’au pied des immeubles) en raison des pratiques de déplacement des non-voyants, éviter de se positionner trop près des passages piétons ou des entrées et sorties d’immeubles et des bâtiments publics, éviter le stationnement sur les bouches à incendie… ». Pensez à mettre votre machine sur la béquille centrale (si elle en dispose) ou sur la latérale avec la direction bloquée pour limiter les risques de chute.

 

Emplacements de voiture

 

Que ce soit dans la rue ou dans un parking prévu à cet effet, vous ne risquez pas de PV pour stationnement gênant si vous utilisez un emplacement de parking standard. Mais cela ne va pas sans poser de problèmes : que faire du ticket si le stationnement est payant ? En outre, l'utilisation d'une place de stationnement automobile, même par plusieurs 2-roues, déclenche souvent l'ire des automobilistes. Cerise sur le gâteau, ces derniers peuvent endommager votre machine en quittant leur stationnement. Malgré certaines politiques volontaristes, comme celle de la ville de Paris, en matière de création de parkings spécifiques, l'équation 2-roues/parkings 2-roues montre l'ampleur du problème : on trouve dans la capitale environ 30 000 places disponibles pour environ 200 000 utilisateurs quotidiens de 2-roues…

Les communes qui souhaitent en créer peuvent cependant s’appuyer sur un document du CERTU (Centre d'Études sur les Réseaux, les Transports, l'Urbanisme et les constructions publiques), malheureusement méconnu de la plupart des aménageurs.

 

On reste prudent

 

Entièrement concentré sur votre recherche de place, restez vigilant et pensez à signaler avec votre cligno tout changement de direction, et avec vos feux-stop tout ralentissement soudain ou arrêt imminent. Les changements intempestifs de direction sont un des principaux facteurs d'accidents. Enfin, ultime symptôme de la pensée unique du « tout-automobile », et preuve que les pouvoirs publics ne sont pas à une contradiction près, sachez qu’il est interdit d’accrocher votre 2-roues au mobilier urbain (barrières, poteau de signalisation). Il s'agit pourtant des seuls éléments fixes permettant d’empêcher (ou retarder) le vol de votre machine et de faire éventuellement fonctionner votre assurance. Cherchez l'erreur...

 

Bon à savoir

 

À l'initiative de la FFMC mais aussi d'élus locaux, la réflexion sur le stationnement des 2-roues motorisés gagne peu à peu du terrain en France (Paris et Lyon notamment). La ville de Paris s’est ainsi engagée à créer 18 000 nouvelles places 2-roues d’ici 2014. Pour cela, 2 500 places de stationnement voitures seront supprimées, des trottoirs de plus de 6,20 mètres de large vont accueillir des parkings pour 2-roues, et enfin 2 600 places seront créées dans les parkings souterrains. Revers de la médaille : un accroissement des PV pour stationnement gênant... sur le trottoir.