SOUSCRIRE

Téléphone

Prenez contact avec nos chargés de clientèle au téléphone OU un chargé de clientèle vous rappelle gratuitement

04 67 50 67 50

être rappelé Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Trouver un bureau

Consultez la liste des bureaux et délégations de votre région ou au plus près de chez vous et venez nous renconter

bureaux et délégations Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Envoyer un email

Besoin d'exprimer une demande particulière : remplissez notre formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

faire une demande Nouvelle fenêtre

SOUSCRIRE

Devis en ligne

Réalisez un devis en ligne et découvrez tous les avantages que proposent la Mutuelles des Motards avec des offres adaptées à vos besoins

Réaliser un devis Nouvelle fenêtre
Le Mag

Les plus belles balades et beaux circuits

05/03/2018 mis à jour le 06/03/2018
homme sur moto

Les circuits mythiques

Kenny Foray, pilote instructeur référent des Open Mutuelle des Motards, champion du monde d'endurance en 2014 et champion de France Superbike 2017, nous livre ses préférences en matière de circuits hexagonaux.

Quels sont les plus jolis circuits pour débuter ?
Nous avons de la chance en France d’avoir énormément de très beaux circuits, et en général, tous accessibles aux débutants. Il faut d’abord faire attention aux conditions dans lesquelles on fait ses débuts sur piste. Mieux vaut ne pas être seul à rouler, et surtout pas entouré de pilotes chevronnés. L’idéal est de se lancer avec des personnes du même niveau, c’est d’ailleurs tout l’intérêt des différents groupes mis en place lors des Open Mutuelle des Motards. Donc, peu importe le circuit.

As-tu quand même des préférences ?
Un circuit, ce n’est pas qu’un tracé, c’est aussi toute une histoire. Les pistes qui sont le cadre de compétitions internationales, de Grand Prix MotoGP et F1, parfois depuis plusieurs décennies, sont celles que je préfère. Pouvoir mettre ses roues dans la trajectoire des grands champions, c’est quand même quelque chose ! Donc, ma sélection comprend Le Mans, avec ses tribunes très impressionnantes et tout le patrimoine des mythiques 24 heures ; Magny-Cours, qui accueille le championnat du monde Superbike ; et enfin, le Paul Ricard, pour son cadre magnifique et l’empreinte du Bol d’Or.

Ne serait-ce pas un peu trop élitiste comme sélection ?
Il est toujours possible de se faire la main sur de plus petits circuits. Et comme je le disais, quelle que soit la piste choisie, on n’en sort pas déçu. Je pourrais citer aussi Ledenon pour son dénivelé et son tracé très exigeant. Et aussi Pau-Arnos, Le Vigean, Nogaro ou Dijon, qui sont très techniques chacun à leur façon. Bref, difficile de trancher, l’idéal est d’en essayer plusieurs !

Les balades indispensables

Responsable de l’association Rando-Moto, qui organise et accompagne des voyages à moto, dont les réputées « Randos Motomag », Jean-Marc Belotti est un insatiable baroudeur. Il nous dévoile les itinéraires à ne pas rater, en balade ou en voyage au long cours.

Quelle destination privilégies-tu lorsque tu roules en France ?
C’est vraiment une question cruelle ! Difficile de faire une sélection tant le territoire national est un gigantesque terrain de jeu, quelle que soit la direction que tu prennes. En général, les routes de montagne ou de bord de mer sont les plus agréables, car elles tournicotent à souhait et les panoramas sont splendides. Les Cévennes ou les Pyrénées en sont d’excellents exemples.

Et hors des frontières, quelles sont tes préférences ?
J’aurais tendance à répondre la Grèce, mais c’est aussi lié au fait que je viens de terminer les reconnaissances pour les randos de la saison 2018. En tout cas, le dépaysement est total et les surprises surgissent à chaque virage ou presque, tel le bétail sur la chaussée ou les routes qui s’arrêtent brutalement et se transforment en chemin de terre. Les participants à nos randos apprécient d’ailleurs d’être épargnés de ces aléas, qui peuvent imposer de rebrousser chemin après plusieurs dizaines de kilomètres.

Si tu devais ne retenir qu’une seule destination, quelle serait-elle ?
Le voyage qui m’a le plus impressionné, c’est la découverte des Balkans. La traversée de l’Autriche et de la Hongrie est déjà magnifique, avec des routes superbes, mais l’arrivée en Slovénie, en Croatie, en Bosnie, puis en Serbie apporte son lot de sensations fortes avec des panoramas à couper le souffle. En plus, le coût de la vie n’est pas excessif et l’accueil des autochtones est très chaleureux et convivial.